02/06/2011

Soral: renouer avec nos valeurs chrétiennes ?

 

En ce jour de l'Ascension de N.S, posons-nous la question: faut-il renouer avec nos valeurs chrétiennes ?
Alain Soral y répond dans une interview accordée à Ripoublik (voir la vidéo).

Ci-dessous des extraits de l'article paru sur le site:
http://ripoublik.com/2011/05/comprendre-soral-regard-catholique-sur-un-nationaliste-francais-pas-comme-les-autres/

 

soral11.png



Dans la France de 2011, le catholicisme rassemble concrètement 2 à 3 millions de personnes quand 90% des Français il y a une soixantaine d’années se mariaient à l’église, faisaient baptiser leurs enfants et les mettaient au catéchisme. Cette situation, force est de constater que ce n’est ni Soral ni les maghrébins musulmans qui en sont responsables. D’ailleurs, les catholiques sérieux qui fréquentent (assidument!) notre blog savent très bien qui sont les responsables, et nous savons aussi que nos pires ennemis sont surtout à l’intérieur de l’Eglise. Ce constat, qui le fait aujourd’hui? Quels intellectuels catholiques, quelles organisations catholiques le fait? Qui ose affirmer sans faux-fuyant le rôle de la contre-Eglise maçonnique dans l’effondrement de la Chrétienté, qui ose affirmer la haine atavique d’une certaine communauté à l’encontre de Notre Seigneur Jésus Christ et par conséquent de Ses disciples? Si un très petit nombre de catholique revendiqué va au turbin sur ces questions, ayons l’honnêteté de reconnaitre qu’un certain Alain Soral retrousse ses manches et avance frontalement. Tout de même curieux pour un marxiste!

D’ailleurs, en plus de ne pas se revendiquer du catholicisme, Soral n’a jamais eu la prétention de s’adresser aux catholiques convaincus et de leur expliquer le droit canon. S’il a des avis sur le rapport entre Ancien et Nouveau Testament ou sur l’eschatologie, comme n’importe qui peut en avoir, celui-ci n’a jamais exigé des catholiques d’abandonner le Magistère pour ses beaux yeux!

Pour régler foncièrement nos problèmes, portons la dénonciation des ennemis de l’Eglise sur la place publique. Que les catholiques le fassent eux-mêmes, et effectivement nous entendrons moins Alain Soral. Mais dans la mesure où il est pratiquement seul sur le ring pour glisser des quenelles aux ennemis de l’Eglise, lui qui assume ce qu’il n’est finalement pas obligé de faire (n’était pas religieux), sachons avec humilité reconnaitre ce qu’il accomplit tout en cherchant à faire notre devoir de notre côté.

Face à l’Islam, la nourriture du Salut n’est pas le cochon (ni le bacon du Quick non-halal) comme semble le croire les Identitaires, c’est le Corps du Christ auquel nous communions qui nous transmets la Grâce et la vie divine de Notre Seigneur. C’est en retrouvant le chemin de la sainteté et de la grâce que nous serons à même de défendre l’Eglise et d’annoncer l’Evangile du Salut à tous. Renouons donc avec notre foi avec confiance en Notre Seigneur, retrouvons la richesse de notre culture et de nos traditions, sachons les valoriser et les communiquer autour de nous par la parole et par l’exemple.

La France se tapis de mosquées, mais les églises ne sont-elles pas vides les dimanches? Les kebabs s’implantent à chaque coin de rue de nos villes, mais où sont les Français qui acceptent de tenir un commerce jusque minuit et qui osent sacrifier leurs soirées télé? Le voile islamique est de plus en plus répandu, mais qu’en est-il des adolescentes françaises qui imitent Lady Gaga au lieu de la Vierge Marie dans leurs tenues vestimentaires?

Nous sommes en passe de devenir minoritaires dans notre propre pays? Le besoin de main d’oeuvre exprimé par les immigrationistes serait pourtant largement couvert par les millions d’enfants Français avortés depuis 40 ans; car en effet, quand les femmes font moins de deux enfants, on disparait tout seul!

Soyons lucide et ne nous trompons pas d’ennemis! Une fois que les Français auront renouészavec leur identité et leur foi catholique, l’Islam en France se transformera en épiphénomène sans importance.

La présence musulmane en France n’est dû qu’à une politique migratoire orchestrée par une élite cosmopolite d’argent. Le pouvoir politique rénégat qui nous dirige a ensuite décidé de fixer ces populations chez nous en projetant pour certains de les monter contre les indigènes (les Français de souche) en vue de légitimer un climat de peur nécessaire à l’assise d’une certaine domination.

Partant de ce contexte, que faire? Tout porte à croire que les années qui arrivent vont être le théâtre d’affrontement entre allogènes et indigènes, et ceux qui s’y emploient de chaque côtés valident de facto le projet de l’Empire. Au lieu de cela, Alain Soral préconise d’éviter le combat où tout le monde sortiraient perdant, et en premier lieu la France. Car son combat à lui, c’est la France, pas l’Islam, pas la défense des communautés étrangères! Son combat, c’est la défense de la communauté nationale.

Pour conclure notre propos, voici ce que nous affirmons aujourd’hui à propos d’Alain Soral et de sa ligne:

  • Il appelle clairement les Français catholiques à redevenir véritablement catholique. Ses analyses théologiques ne sont peut être pas son fort de notre point de vue, seulement il a le courage de décrire la situation sans détour et avec un courage que les catholiques n’ont plus. Le Salut de la France catholique ne dépendra pas d’Alain Soral mais des catholiques capables de redresser leur tête et de faire le ménage chez eux.

  • N’étant pas religieux, il ne fantasme pas sur un Islam bien plus divisé et faible qu’il n’y parait. Puisque l’Empire a projeté d’utiliser l’Islam comme un des vecteurs de chaos dans le monde occidentale, il appelle les musulmans intelligents à comprendre ce que l’Empire attend d’eux et à éviter le piège du conflit de civilisation. A nous de reconnaitre qu’il existe des musulmans qui ont le niveau pour comprendre et que ceux-ci ont la capacité d’œuvrer chez eux pour limiter les effets tragiques de la propagande anti-française et anti-chrétienne, et aussi d’éloigner (voir de marginaliser) les petits djihadistes excités ou autres islamo-racailles. On ne dit pas qu’ils vont réussir haut la main et sans difficulté, mais au moins le coup aura été tenté, et ça c’est toujours important (notamment pour la postérité!).

 

 


Soral: Renouer avec nos valeurs chrétiennes... par FromDaWu

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.