30/04/2012

Dray, DSK, Sarkozy et la République putride

dray.jpg

Dray à son anniversaire, rue Saint-Denis


Sarkozy parle « d'infamie », Fillon traite Mediapart, « d'officine ». Officine de quoi, au service de qui ? Il ne le dit, mais ajoute « payée par les riches amis de monsieur Hollande ». Monsieur Hollande a donc de riches amis, monsieur Sarkozy pas, il est le « président des pauvres » comme il le prétend. Il a trouvé ça tout seul, paraît-il : président des pauvres, pourquoi pas protecteur des « SDF » tant qu'il y est ?

Et il va porter plainte, Sarkozy, contre Médiapart et tous « ces médias » qui ont relayé l'information bidonnée, comme il dit. Jamais il n'a reçu le moindre sou de Khadafi, il faut le croire sur parole !

Et demain, premier mai, il va fêter le travail (qui n'est plus « vrai », depuis qu'il a réalisé que Pétain avait dit la même chose... comme quoi, ignorer l'histoire peut jouer des tours) au Trocadéro, dans le 16em arrondissement. Il va s'occuper de ceux « qui travaillent  et ne disent jamais rien », sauf, bien sûr : « merci, patron ! ». Braves gens !!

L'affaire Bettencourt, ne pas l'oublier celle-là ; on en parle moins, les juges enquêtent. Gare à eux si Sarkozy revient de campagne vainqueur ; il allégeréa le rythme de leur travail, c'est sûr !

Dans le camps d'en face, ce crétin de Julien Dray, un type qui ferait mieux de se faire oublier lui et son obsession des montres, roulerait pour Sarkozy qu'il ne ferait pas autrement. Il invite dans un bar branché de la rue Saint-Denis des copains socialistes à fêter son anniversaire. Strauss-Kahn est de la petite sauterie. Valls, Moscovici et Royal, qui ne savent pas que le grand méchant loup (et sa femme) sont parmi les convives, réalisent à temps qu'une bombe peut exploser et se tirent furieux. La gauche la plus bête du monde, on l'avait oubliée, celle-là.

Strauss-Kahn aussi, exhibant un manque obscène de décence. Lui, le mis en examen pour proxénétisme aggravé, qui se croit encore le droit de fourrer son... nez dans les coulisses du pouvoir, et qui parle de complot new-yorkais ! Quelle bénédiction que ce 15 mai 2011 , même si cette malheureuse Diallo à dû y laisser quelques plumes.

Déliquescence, corruption, pornographie, mensonges. La République est putride et ce n'est pas une alternance qui changera quoi que ce soit, les temps viennent qui verront l'insurrection.

09:32 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, élections présidentielles, mediapart, dray, dsk, sarkozy |  Facebook |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.