18/09/2014

L’Europe de Lisbonne à Vladivostok!

Voici un texte relayé depuis la page Facebook (https://www.facebook.com/unite.continentale) des volontaires armés européens pour la défense de la Novorossia. Vous pouvez, vous aussi, adhérer à leur combat, soit en vous engageant, soit en versant votre don sur le compte ad hoc. A ce jour, plusieurs dizaines de combattants, parmi lesquels des Serbes, des Roumains, Bulgares, mais aussi des Français et des Brittanniques combattent pour la grandeur de l'Europe à venir.

Imagine-t-on la puissance, la continuité, le rayonnement, les ressources d’un tel ensemble?
Non.
On préfère «definitely» se mirer dans l’Atlantique. Un monde vieillissant et ses propres «outlaws» mal dégrossis s’étreignant désespérément par-dessus la mer vide et refusant de voir dans le monde extérieur autre chose qu’un miroir ou un butin.
Leur derniers échanges chaleureux avec la Russie remontent à Gorbatchev.

Normal: le cocu zélé avait entrepris de démonter son empire sans autre contrepartie qu’une paire de santiags au ranch de Reagan. Vingt ans plus tard, les soudards de l’OTAN occupaient toutes les terres, de Vienne à Lviv, qu’ils avaient juré de ne jamais toucher!
(....)

Vous ne leur en voulez pas pour trois bouts d’Ukraine dont vous ignoriez jusqu’à l’existence !
Vous leur en voulez d’être ce qu’ils sont, et de ne pas en démordre! Vous leur en voulez de leur respect de la tradition, de la famille, des icônes et de l’héroïsme — bref, de toutes les valeurs qu’on vous a dressés à vomir.
Vous leur en voulez de ne pas organiser pour l’amour de l’Autre la haine du Soi. Vous les enviez d’avoir résolu le dilemme qui vous mine et qui vous transforme en hypocrites congénitaux:
Jusqu’à quand défendrons-nous des couleurs qui ne sont pas les nôtres ?

 

" L’Europe de Lisbonne à Vladivostok!
Imagine-t-on la puissance, la continuité, le rayonnement, les ressources d’un tel ensemble? 
Non. 
On préfère «definitely» se mirer dans l’Atlantique. Un monde vieillissant et ses propres «outlaws» mal dégrossis s’étreignant désespérément par-dessus la mer vide et refusant de voir dans le monde extérieur autre chose qu’un miroir ou un butin.
Leur derniers échanges chaleureux avec la Russie remontent à Gorbatchev. 
Normal: le cocu zélé avait entrepris de démonter son empire sans autre contrepartie qu’une paire de santiags au ranch de Reagan. Vingt ans plus tard, les soudards de l’OTAN occupaient toutes les terres, de Vienne à Lviv, qu’ils avaient juré de ne jamais toucher! 
(....)
Vous ne leur en voulez pas pour trois bouts d’Ukraine dont vous ignoriez jusqu’à l’existence!
Vous leur en voulez d’être ce qu’ils sont, et de ne pas en démordre! Vous leur en voulez de leur respect de la tradition, de la famille, des icônes et de l’héroïsme — bref, de toutes les valeurs qu’on vous a dressés à vomir.
Vous leur en voulez de ne pas organiser pour l’amour de l’Autre la haine du Soi. Vous les enviez d’avoir résolu le dilemme qui vous mine et qui vous transforme en hypocrites congénitaux: 
Jusqu’à quand défendrons-nous des couleurs qui ne sont pas les nôtres?

09:46 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ukraine, russie, europe, otan, volotaires européens pour l'ukraine, atats-unis |  Facebook |

17/09/2014

Les "Nations Unies des religions" c'est pour bientôt

 

 

Il y a quelques jours, Shimon Peres (né Szymon Perski dans un ghetto polonais) qui fut président de l'entité sioniste a rencontré le Pape. Si j'étais conseiller de ce dernier, je lui dirais, paraphrasant Ovide : Je crains les juifs surtout quand ils apportent des cadeaux 1, car le Shimon proposait au Pape rien de moins que de participer à la création des Nations Unies des religions.
Shimon Peres est fidèle d'une religion qui compte au maximum une douzaine de millions de fidèles dans le monde, soit rien du tout ! L'arrogance prétentieuse de cette proposition ne lui est pas venue un instant à l'esprit, il est vrai qu'il y en a pour qui la chutzpah n'est jamais loin. Il a dit au Pape que ce serait très bien si tous ensemble, autour d'une tasse de café, on pouvait discuter à son aise, faire connaissance et puis adopter un code de bonne conduite entre gens civilisés car, au final, on adore tous le même Dieu, non ? et patati et patata …
Je ne sais pas ce que le Pape lui a répondu. Oh, certainement des aménités, le Pape Bergoglio aime les juifs comme cochon, c'est connu.
Quand même, il a dû lui dire que le christianisme a une mission : baptiser toutes les nations, y compris la sienne qualifiée de maudite et scélérate pour s'obstiner à ne pas vouloir reconnaître le vrai Messie et Sauveur. Mais je doute qu'il l'ait fait, c'est un homme trop poli et affable le Pape, c'est tout ce que l'on peut lui reprocher.
Il pense peut-être que les Nations Unies des religions, ce serait somme toute pas mal. Une espèce de club sélect dont l'entrée serait soumise à parrainage distingué, cela ne ferait pas rentrer n'importe qui, comme ces épouvantables djihadistes, par exemple. Et aussi ces petites religions déjantées, comme les Hare Krishna qui, à part casser les oreilles de certains, n'ont jamais fait de mal à personne.
Il a bien raison le Peres. La religion est une force terrible qui fait se mouvoir des montagnes. Voyez les braves gens au moyen-âge qui plaquent tout pour partir en croisade. Et ces musulmans qui en moins deux siècles conquièrent la moitié du monde. La religion c'est de la dynamite, c'est pas quelque chose que l'on peut laisser, sans contrôle entre les mains des fidèles. Faut surveiller tout ça !

La religion et le sexe, deux forces qui peuvent faire de sacrées choses, mais des dégâts aussi. Pas étonnant qu'ils soient irréductibles l'un à l'autre.
Alors que les religions bien établies se mettent autour d'une table et décident de faire le ménage dans le Landerneau de la foi, ce serait somme toute une initiative sensée.
Désormais, toute croyance sera dûment répertoriée, dotée d'un numéro INSEE, d'un code barre, d'une traçabilité à toute épreuve et licenciée chaque année. Des inspecteurs seront délégués pour veiller à la conformité des règles mises en place et sanctionner, le cas échéant, les contrevenants.
Ces Nations Unies seront coiffées par un Conseil de Sécurité où siégeront de droit les membres fondateurs : le Vatican et Jérusalem, of course !
La questions des casques bleus n'a pas encore été tranchée, sinon sur un point de détail : les juifs de cette force armée pourront, sous le casque, porter la kippa.
Quand même, ces juifs ! Peuple « à la nuque raide » 2, mais d'excellentes idées.
A creuser ...

FvD

16/09/2014

Sarkozy s'assure le soutien du lobby juif

Habib, Netanyahu et Sarkozy

Meyer Habib, Nicolas Sarkozy et leur patron

 

Nicolas Sarkozy prépare son retour et, pour cela, il y a un rendez-vous incontournable ; celui de la communauté (très bien) organisée.
Il a donc assisté pieusement à la dernière pièce de Bernard-Henry Levy, son complice dans l'éradication de la Libye et l'assassinat de Khadafi. Nous ne vous dirons rien de la pièce dont le titre est : Hôtel-Europe, elle ne nous intéresse pas. Bien sûr, l'ex-président est toujours copain comme cochon d'Isra-Heil ! , accompagné de sa quadragénaire mais pétulante épouse, Carla Bruni-Tedeschi, il a fait un éloge appuyé de l'opus du personnage. C'est très bon, a-t-il dit avant de s'esquiver.
Levy, lui en retour, a salué l'ex-président : une bonne chose pour la démocratie, qu'il revienne, a-t-il martelé devant les caméras. Dit de la bouche d'un pareil, monsieur, cela conforte nos suspicions les plus lourdes sur le bien-fondé de cette démocratie qu'il illustre.
Ensuite, dès le lendemain, Nicolas s'est attaqué au gros et gras morceau : Meyer Habib en personne, député israélien à l'Assemblée Nationale, représentant des colons ultra casher de Cisjordanie. Sarkozy lui a récité son credo et le gros Meyer est satisfait. En français (il ne parle pas hébreu) il a déclaré que le président Sarkozy est l'ami d'Israël, de tous les juifs et même des non-juifs. Ouf ! Nous voilà rassuré.

FvD

 

 

09:47 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, nicolas sarkozy, lobby juif, israel, international |  Facebook |