31/07/2014

Gaza c'est Oradour s/Glane, puissance 1000

La Bolivie est un pays d'Amérique du Sud. Pas très riche, mais décent. Il a qualifié Israël d'Etat terroriste, renvoyé l'ambassadeur de ce pays dans sa meurtrière et exigé un visa pour chaque sioniste désireux de pénétrer son territoire. Les relations entre le Brésil et Israël sont au plus bas et même gelées. Partout dans le monde d'Auckland à New-York, de Vladivostok à Bamako des manifestations dénoncent le caractère terroriste de « l'Etat hébreux », l'influence pernicieuse de son lobby réducteur et la complicité passive de l'occident. Israël est un Etat détesté, plus que ne le furent l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste.
Que fait Israël des injonctions du Conseil de sécurité, Etats-Unis compris ? Rien ! Marchés, écoles bombardés à Gaza malgré le cessez-le-feu. Protestations certes, mais c'est bien tout. Les sionistes ne sont pas de vulgaires Serbes ou Libyens. Les sionistes sont un peuple à part, n'est-ce-pas ? Ils sont au-dessus des sanctions, "holocauste" oblige !
A part sans doute, car de pareils exemples de terrorisme d'Etat supporté par une arrogance sans pareil n'existent pas, même pas dans l'Allemagne nazie ! Gaza, c'est Oradour sur Glane puissance 1000. La propagande sioniste, c'est la Propaganda Staffel avec des Goebbels à gogo et une cinquième colonne dans presque tous les pays du monde, : le lobby de la « communauté organisé » . Sionisme, nazisme, il n'y a pas photo !
Les peuples dégénérés sont ceux qui refusent de voir les choses en face, telles qu'elles sont. Qui se réfugient dans l'idéologie laquelle, l'Histoire le prouve, se révèle à terme toujours mortifère.
Israël n'a aucun droit à exister là, sur cette terre de Palestine sur laquelle ces Polonais, Russes, Tchèques, Marocains, Yéménites, New-yorkais ne jouissent d'aucune légitimité. Cette obstination à vouloir nier l'évidence a mené cette région, jadis heureuse, à la guerre et aujourd'hui au massacre de masse, aussi appelé génocide. Voyez ces sionistes terrés dans leur repaire comme des loups dans leur tanière. Ils ont édifié un mur entre eux et les autres, comme autrefois ils se réfugiaient dans des ghettos. L'autre pour eux n'est que sous-homme à leur service ou mort. Cela ne vous rappelle rien, cette théorie de « l'untermensh » ? Israël, c'est l'hitlérisme sans Hitler, mais, patience, cela viendra !

FvD

08:26 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaza, istael, sionisme, judaisme, religion, holocauste, moyen-orient, international |  Facebook |

30/07/2014

Exploiter le martyre des chrétiens pour diaboliser les Palestiniens ?

Les autorités françaises, secondées par les médias, tentent aujourd’hui une opération de communication sur le dos des chrétiens d’Irak.
Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius se sont dits prêts à favoriser l’accueil des chrétiens persécutés par l’« État islamique » en Irak.
Dans le même temps, on assiste soudainement à une profusion de reportages et articles sur ce martyre, quand quelques jours plus tôt les grands médias traitaient le sujet avec beaucoup de distance et peu d’insistance.
L’État français et les journalistes stipendiés n’ont rien à faire du sort des chrétiens en Orient – ni d’ailleurs à aucun endroit du monde. Rappelons en effet que ces mêmes autorités françaises de l’UMPS, secondées par ces mêmes médias aux ordres – avec toujours, pour les questions internationales, Le Monde à l’avant-garde de la propagande – ont soutenu depuis 2011 l’attaque des coupeurs de têtes contre la Syrie laïque de Bachar al-Assad, mais aussi la destruction de la Libye de Kadhafi par ces mêmes islamistes, le tout supervisé par Bernard-Henri Lévy et maquillé derrière un combat pour la liberté et la démocratie... Ce sont ces mêmes islamistes, créés de toutes pièces par la France, la Grande-Bretagne, les États-Unis et les monarchies du Golfe – tous alliés d’Israël – qui persécutent aujourd’hui les autres communautés religieuses, dont les chrétiens, ce qui était d’une prévisibilité absolue.Une vérité que seul Florian Philippot, dans la classe politique, semble à même de rappeler :
Quand on connaît l’antichristianisme viscéral à l’oeuvre chez les ministres de la République maçonnique comme chez les journalistes, leur soudain souci pour des chrétiens vivant à 4 000 km n’a aucun sens, sauf si l’on accepte qu’il puisse s’agit d’une double opération de communication :
- d’abord, pour le gouvernement, redorer un peu son blason en temps de crise par l’engagement pour une cause humanitaire, obligatoirement bien accueilli dans un pays aux fortes racines chrétiennes et, donc, très enclin à la compassion ;
- mais aussi, et peut-être surtout, détourner le sujet de Gaza (devenu central) vers l’Irak et faire croire aux Français que le Hamas et l’État islamique sont une seule et même engeance...
Un amalgame à grosses ficelles, mais déjà bien préparé par des médias qui n’ont cessé de répéter, depuis des années et de manière encore accrue ces dernières semaines, que le Hamas est un mouvement « islamiste ». Une fois encore, il est à craindre que les déclarations du gouvernement n’aient pour but que de détourner les Français de la lutte contre le sionisme...


Florian Philippot sur les chrétiens d'Irak par ERTV

source: Egalité et Réconciliation

29/07/2014

Israël et la tentation génocidaire

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exigé d'Israël un cessez-le-feu inconditionnel et, cette fois, les Etats-Unis ont voté pour. Obama a même téléphoné à Netanyahou, ce qui, peu ou prou, a donné ceci !
Obama : Maintenant, Benjamin, fini de rire, tu te calmes, trop c'est trop ...
Netan : Toi, ta ré-élection, je vais m'en occuper, mes copains te laisserons pas passer
Obama : Je me représente plus, j'ai les mains libres, Benjamin, oublie-pas.
Netan : (en aparté : crétin de nègre)
Obama : et puis l'opinion publique américaine réagit très mal à la vue de tous ces gens que tu massacres, c'est pas bon, ça, Benjamin, tu sais comment sont les gens …
Netan : l'opinion, je m'en fous !
Obama : Je le sais, Benjamin, mais pas des milliards de dollars d'aide militaire, non ?
Netan : Bah, d'ici là, ils auront oublié, mes copains y veillent.
Obama : c'est pas ton lobby qui signe le chèque, mais le Sénat … les sénateurs sont des grandes gueules, mais frileux quand l'opinion publique s'agite, eux aussi doivent être ré-élus …
Netan : tous des antisémites !
Et ainsi de suite. Israël a répondu à cette invite en bombardant encore davantage Gaza, tuant au passage sept enfants (entre autres), en blessant des dizaines et anéantissant un hôpital ! Quant à Netanyahou, il réplique à l'Onu en déclarant que les « opérations » dureraient encre « très longtemps ».
La tentation génocidaire chez les sionistes ne se masque même plus. Israël n'a qu'une envie ; raser Gaza, n'en laisser plus que des cendres. Un ministre de Netanyahou n'a-t-il pas publiquement proposé que tous les habitants de Gaza soient invités à se terrer dans le désert du Néguev, le temps que l'armée sioniste « en finisse avec Gaza ». Et ensuite, cette bande de terre, serait annexée par Israël qui souffre de manque de place. Certains habitants de Gaza pourraient rentrer, mais après enquête et à condition de prester allégeance totale à Isra-heil. On se demande pourquoi cette mansuétude, cette générosité hors du commun. On a la solution : il faut bien des bonniches et des jardiniers aux sionistes. Et puis, qui va cuisiner le jour du Sabbat ?
Hitler, à en croire certains, n'aurait pas fait mieux. Il est même dépassé, ajoutent d'autres. Varsovie, en 1939, n'a pas été bombardé comme l'est Gaza. Et puis en Pologne, il y avait une armée face aux Allemands et pas des gosses des femmes et des enfants, comme aujourd'hui. Il y a le Hamas, certes, mais, le Hamas, combien de chars, combien d'avions, combien de missiles télécommandés ? Zéro, nada, nichts, nitchevo. C'est un combat entre un poids lourd et un super léger, vous voyez d'ici le résultat. Sauf que dans la durée, le super léger, moins gras, plus souple, plus aérien, tient la distance, le gros, lui, s' essouffle et le moindre coup qu'il assène lui coûte de l'énergie, en l’occurrence, ce qui s' appelle l'opinion publique internationale.
Si Israël avait été la Serbie ou la défunte Libye, les avions de l'Otan seraient déjà à balancer quelques bombes sur Tel-Aviv et nos dirigeants, sur leurs perrons respectifs, à parler de « défense de la civilisation » et de la « liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes » etc …
Mais Israël, comme disent les sionistes, « ce n'est pas un pays comme un autre » car, « les juifs ne sont pas des gens comme les autres ». On le savait, mais une telle arrogance dans l'affirmation péremptoire nous laisse sans voix.
Hitler aussi pensait que l'Allemagne n'était pas un pays comme un autre et les Allemands une race supérieure.

FvD

08:54 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : israel, gaza, palestine, judaisme, sionisme, moyen-orient, onu, états-unis, international, génocide |  Facebook |