04/04/2014

Pourquoi le monde va mal ...

Pourquoi le monde va-t-il mal ?
Réponse : parce qu'il n'a plus de repères.
Explication :
Autrefois il y avait une « civilisation », c'est-à-dire un ensemble d'idéaux partagés par tous ou presque. Il y avait un esprit religieux qui fondait une morale commune. Et puis, il y avait comme repère la vertu qui est « une disposition permanente à vouloir accomplir une sorte déterminée d'actes moraux ».
Et ces actes moraux sont, d'après Aristote, les « hetikai arètai » ceux qui ont pour objet les actes de la vie pratique : justice, magnanimité, libéralité, courage, amitié et les vertus intellectuelles qui ont pour objet le savoir et la contemplation.
La vertu nous voulait patriote mais ouvert à l'autre, elle nous dictait une conduite excluant la mauvaise foi, le mensonge, la prévarication, l'exploitation de nos semblable.
Elle méprisait la richesse qui s'exhibe et privilégiait la vraie, celle d'un caractère bien trempé aux principes clairs et honnêtes.
Elle prônait aux hommes le courage, aux femmes la fidélité.
En un mot, comme en cent : la vertu est une disposition permanente à vouloir le bien.
Or, que constatons-nous aujourd'hui ?
Qui souhaite encore, et d'une manière permanente, le bien de tous ?
Nos hommes politiques qui promettent à leurs électeurs et puis se rétractent ? Et qui ne donnent pas l'exemple dans leur vie publique et privée de cette disposition, pourtant indispensable à qui remplit une fonction élective !
Nos hommes d'affaires qui n'ont cure de ceux qu'ils engagent pour les exploiter le temps qui leur plaît et puis les remercier sans plus ? Et encore heureux si le droit du travail est respecté !
Nos intellectuels – ou plutôt « pseudo-intellectuels » – qui se donnent du « philosophe » mais ne sont, au mieux, que des sophistes qui tordent le cou à la logique la plus élémentaire ?
Destruction de la famille, naufrage de l'idée de nation, dépréciation du savoir, course à l'argent, consécration par l'argent, divinisation de l'argent, diabolisation par l'absence de l'argent ...
Nous sommes à court d'idées, la pénurie d'idées c'est aussi celle d'idéaux. Nous ne savons plus ce que nous voulons parce que nous ne savons plus qui nous sommes. Dès lors on tourne en rond et on cherche son refuge dans l'argent. Cette quête fait de l'autre un « concurrent » qu'il nous faut éliminer parce qu'il n'est pas question de partager la moindre parcelle du gâteau. Cette guerre larvée qui ne dit pas son nom absorbe toutes nos forces et annihile ce qui restait de vertu.
Et l'on fait de chaque pays un compétiteur dans une gigantesque course à qui affichera le plus de « croissance économique ».
Cette dernière comme « idéal »... avouez qu'il y a mieux !
Vous les croyez vertueux, c'est-à-dire disposés en vue du bien public nos dirigeants ? Ceux de France, de Navarre, d'Europe et des États-Unis ? Vous les entendez, leurs discours ? On dirait des entraîneurs d'équipe de rugby ! A croire que dans nos vies il n'y aurait qu'une chose à faire : produire plus et encore plus !
Les choses étant ce qu'elles sont et non pas ce qu'elles devaient être, ils ne reste plus que la révolution pour les remettre à l'endroit.
Remettre les choses à l'endroit, « révolutionner », cela leur donne mal à la tête à nos politiciens, ils craignent pour elle...
On les comprend !

FvD

09:11 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : morale en politique, prévaricaitons, corruption, vertu |  Facebook |

23/11/2013

France-Ukraine: les rumeurs de trucage vont grandissantes

Mon article sur le match France-Ukraine : http://justice.skynetblogs.be/archive/2013/11/20/france-u... procédait, je l'avoue de l'intuition. Je ne l'ai pas vu, je savais pour l'avoir lu et entendu que l'exploit relevait du miracle, que l'équipe d'Ukraine était invaincue depuis des tas de matchs et que le carottes pour les Français étaient cuites. Donc j'ai subodoré que des dessous de table avaient été versés aux uns et aux autres pour laisser passer les Français. Eh bien, chers lecteurs vous avez été, en deux jours, 6,474 à lire cet article, 1,400 à le recommander sur Facebook et dans les commentaires vous me donnez largement raison. Merci mille fois !
Mais je ne suis pas le seul, moi, petit blogueur besogneux, à imaginer de louches combinazione dans la conclusion de ce match, voici qu'une blogueuse chez « Mediapart » s'y met à son tour, elle s'appelle Ariane Walter et exprime ses doutes sur : http://blogs.mediapart.fr/blog/ariane-walter/201113/arian...
Extraits :
«  … en tant que passionnée de sport en général car, lors d’un match on a tous les prémices et tous les grands actes d’une tragédie, je n’ai pu m’empêcher, la semaine dernière, écoutant les jérémiades et le deuil infini des commentateurs, de me dire qu’il était absolument impossible, vu les intérêts financiers et politiques de ce match, que la France puisse perdre. Impossible. Ça aurait coûté trop cher en termes de fric et d’image. Et Hollande n’en parlons même pas. Le président de la débâcle !! »
Plus loin :
« Sur Yahoo les interrogations sont plus claires . Ce qu’on appelle la troisième mi-temps…
« - une équipe qui gagne 2 - 0 à l'aller ne perd pas 3 - 0 au retour à moins d'être devenu unijambiste entre temps - le Président français comme par hasard dans les tribunes qui ne se déplacerait pas s'il savait qu'il se prendrait publiquement la honte de la défaite - le but de Benzema hors jeu que l'arbitre ne siffle pas - le but de l'Ukrainien contre son camp pour faire 3 - 0 - une victoire impossible et obligatoire de 3 - 0 pour faire le même score qu'en final de 98 Je trouve que cela fait beaucoup de coïncidences. »
« Il ne fait aucun doute sur le fait que ce match fut truqué, l'Ukraine n'a perdu aucun match des 15 derniers joués, n'a pris aucun but sur les 7 derniers matchs joués et qui devient amateur contre une France très moyenne... Que ne faut-il pas faire pour remonter le moral des ménages français...Que vend l'Ukraine habituellement que la France pourrait acheter industriellement à part les call-girls ?
« Ce match c'est une blague, il faut être aveugle pour ne pas voir que Hollande et son gouvernement de gauche ne pouvait pas se permettre que l équipe de France n'aille pas a la coupe du monde durant son mandat...déjà qu'il est au plus bas dans les sondages, la ce aurait été le coup de trop. Mais c'est pitoyable comme ce monde est malhonnête , et c'est public , on ne nous le cache pas, on nous prends vraiment pour des c*** . »
« He les gars! Moi j'habite en Russie depuis assez longtemps pour vous dire que le match a tout simplement été acheté)))) Oui oui oui, les enjeux financiers (annonceurs etc) devaient être assez importants pour que quelqu'un décide de donner des millions (sûrement un super gros pot de vin) a l'Ukraine pour qu'elle perde le match. Et puis là-bas tout le monde a été d'accord) (Ben oui, ils sont moins riches que nous, et puis leurs annonceurs ne doivent pas être aussi importants))) Voila pourquoi ce soir leurs joueurs n'étaient pas "remontes pour bouffer du français"))) »
D'autres personnalités y vont de leurs doutes. Ainsi Lionel Luca, député UMP, qui twitte :

1 but hors-jeu,1 but contre son camp,1joueur sorti et voilà comment on sauve les droits Tv de la FFF et les enjeux francophones pour la FIFA..
Voilà pour quelques commentaires non limitatifs sur l'odeur de souffre que dégage ce résultat. Dans quelques année, il y aura comme une secousse sismique quand un journaliste livrera les rétroactes de cette corruption à ses lecteurs.
Le sport est pourri, amateur ou professionnel, c'est la course aux turpitudes, il est pourri comme l'est la classe politique, comme le devient l'administration de l'Etat et sa Justice. C'est le propre d'une société décadente que de déchoir morceaux par morceaux, lambeaux par lambeaux.
Tout cela pour préserver un rêve qui, un jour ou l'autre, sera son cauchemar.

08:53 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france-ukraine, footbal, trucage, corruption, pots-de-vin, tricherie, équipe de france, ps, holla, de |  Facebook |

05/10/2013

Foot au Qatar: championnat du monde de la corruption


Les pays du Golfe (Arabie Saoudite, Koweït, Émirats et Cie …) n'en sont pas. Tout juste des tribus qui ont un pays. Si vous êtes de la tribu, c'est bien, si vous n'en êtes pas, c'est râpé, vous n'êtes rien.
Les membres de la tribu ne travaillent pas, ils en font travailler d'autres à leur place, eux se contentent d'être associé « obligé » à cinquante pour cent et à toucher les dividendes en fin d'exercice. Quant aux autres, les « travailleurs immigrés », il y en a de deux sortes : les occidentaux bardés de compétences et de diplômes qui s'en tirent plutôt bien, même si la vie dans ces tribus est pour le moins monotone voire carrément chiante sous un soleil dément (sans compter madame qui râle parce qu'elle ne peut pas conduire en voiture et doit se promener voilée comme en Arabie Saoudite), soit vous êtes un pauvres bougre venu de l'Inde, du Pakistan, des Philippines ou d'ailleurs et vous êtes un esclave, sans droit, sans papiers, entièrement soumis à la loi de votre patron omnipotent.
Donc le Qatar qui a tellement de fric qu'il ne sait pas quoi en foutre, décide d'aimer le football et chez ces humanistes, aimer égale acheter. Une femme, des joueurs, what's the difference ? Et tant qu'à faire, pourquoi ne pas « acheter » le « mondial », la coupe du monde de foot ? Avec le fric on achète tout, y compris la reine d'Angleterre, non ?

Cela va donc très vite. La Fédération internationale de foot en abrégé la FIFA, est vite conquise par les arguments (sonnants et trébuchants) de ces aficionados en keffieh. Ils choisissent le Qatar pour organiser la coupe en 2022.
Seulement, il faut un stade ad hoc, dans ce désert le sport c'est plutôt les courses de chameau, les parties de cartes ou de jacket, mais pas le foot. Alors on va voir ce qu'on va voir et on construit le plus beau, le plus tech, le plus ci, le plus ça de tous les stades de foot de l'univers. Plus bling-bling qu'un Qatari, tu meurs !
On sélectionne les plus doués des architectes occidentaux, payés des fortunes et pour la main d'oeuvre on puise dans le réservoir, indien, pakistanais, népalais etc …

Ces gens arrivent au Qatar, le passeport leur est confisqué par lun « sponsor » (garant), ils sont confinés sous des chaleurs atroces dans des baraquements que même un chameau snoberait et priés de se mettre, et fissa, au boulot. Les conditions de sécurité sont minimales; au moment où j'écris ces lignes il y a déjà eu, en deux mois, quarante morts et des centaines de blessés parmi ces pauvres gens. En plus, il sont payés au lance-pierre quand leur employeur décide, le brave, de leur libérer quelques sous ! Le hic, c'est que ce qui tient lieu de droit du travail n'existe pas au Qatar. Bref, tu meurs, c'est bien triste, mais c'est pour ta pomme, en l'occurrence, ta famille ! Les malades et les blessés sont, eux, priés de rejoindre leurs terres natales … à leurs frais !
La fédération de foot, championne du monde de l'hypocrisie à, quant à elle, déclaré qu'elle n'avait pas autorité sur la « législation du travail » au Qatar. Et qu'elle n'avait pas à faire pression dans un conflit interne d'un pays souverain (sic). Bref, elle se débine, il y a de quoi depuis que des voix autorisées et critiques laissent entendre que cette tribu qu'est le Qatar aurait copieusement arrosé les membres du comité de sélection de la FIFA. Ce qui n'est pas étonnant, ces gens sont des pourris corrompus !
D'autres voix s'élèvent, timides encore, pour remettre en cause l'attribution de la coupe au Qatar, arguant, cette fois, de la chaleur qui incommoderait les joueurs en été. Comme c'est touchant !
Que des misérables Népalais se fassent tuer sur des chantiers de merde n'interpelle personne, mais que des stars du foot, enfants gâtés pourris, puissent risquer l'insolation et voilà que ces âmes sensibles se réveillent. A vomir !
Si vous avez encore quelque sens critique, quelques bribe d'humanité, je vous invite à boycotter le mondial, les championnats et tous les match de foot, valses de la corruption, du dopage et de la crétinisation organisée des masses. Le foot, opium national !

FvD

10:30 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : qatar, fifa, corruption, droit du travail, exploitation de travailleurs, football |  Facebook |