26/08/2014

Hollande et Valls au-delà de nos espoirs

Lucien Rebatet (1903-1972)

Youssef l'a bien résumé : il change de ministres comme de femmes, qu'il a dit aux journalistes venus lui demander ce qu'il pense de cette farce. Youssef habite cette petite ville de la Loire qui a voté à la quasi unanimité pour François Hollande aux dernières présidentielles. Eh bien, il est déçu, le brave homme, il se demande même s'il ne va pas voter pour le Front National la prochaine fois, parce que l'abstention c'est improductif et qu'il faut bien « assumer ses responsabilités ». Voilà, le mot est dit : responsabilités. Youssef connaît la portée du mot, d'autres plus puissants que lui, non !
J'ai un faible pour Montebourg. Il parle bien, il a écrit un opuscule au moment des primaires socialistes où il exposait en termes clairs ses idées sur l'Europe, la finance, le déficit et le patriotisme économique. Il a claqué la porte du gouvernement, il a eu raison. Se positionne-t-il dans la mire de 2017, c'est possible, c'est son problème. L' homme a de l'allure, du panache, du brio, c'est à sa façon une espèce de condottiere ou de mousquetaire moderne, je lui prédis une carrière dont il ne dépend que de lui pour qu'elle soit brillante et originale, suffit qu'il le veuille et résiste à tous ceux qui voudraient l'obliger à changer de cap, ce qui ne sera pas facile et même dangereux.
En attendant, nous sommes toujours dans la mistoufle avec à la tête d'un Etat décrié des hommes de peu et des femmes de rien.
Mélanchon, tenez ! Il déclare que Hollande est pire que Sarkozy, c'est dire. Et dans une adresse à ses militants, il s'en prend à Israël et au lobby juif. Mélanchon est un républicain croyant et pratiquant, il se trompe de foi, tout le monde ne peut être clairvoyant, mais il a une foi, il ne se laisse pas dicter une politique par un groupe financier ou un lobby communautaire.
La seule solution qui restait à Hollande et consorts était la dissolution et le recours aux urnes. S'obstiner à imposer une politique qui fait le malheur des gens, ce n'est pas de l'entêtement, c'est de l'abus de pouvoir. Nous saurons dans quelques heures de quoi sera fait le nouveau gouvernement de cette vieille république usée comme une catin au bout du trottoir. Il n'y aura pas de surprises, ce seront les mêmes avec d'autres oripeaux, d'autres patronymes mais les mêmes ambitions personnelles fardées sous des discours convenus et rabâchés.
Dans un commentaire, un lecteur citait fort pertinemment Lucien Rebatet :

Lorsqu'il s'agit d'étaler sa déliquescence, ce régime ne déçoit jamais. Il devance même toujours nos espoirs. (Les Décombres. Gallimard)

FvD

14/08/2014

Moyen-Orient: ou quand la France n'a pas de politique ni de moyens ...

 Rien à ajouter ...

 

09/08/2014

La France est en vacances, ne pas déranger ...

 

La France est en vacances, ne pas (trop) déranger. Voilà ce qu'on peut conclure de la réaction molle de nos gouvernants face aux événements qui secouent la planète. Les journaux télévisés ouvrent sur le temps pourri qui gâche les congés de ces malheureux français; longues supputations sur un anticyclone qui ne vient pas et des orages partout en vicieux catimini. Le plat de résistance, enfin : nous sommes, nous Français, un peuple antipathique, imbu de sa personne et malpoli, ce sont les touristes qui le disent. Allons, un effort ! Et, cerise sur le gâteau, sur les dix villes les moins sympas du monde, trois sont françaises : Paris, Marseille et Cannes. De quoi vous mettre le moral en berne. Enfin, sous la rubrique « étranger », l'air de ne pas y toucher, on entretient le téléspectateur du massacre des chrétiens et Yazidis en Irak et de l'embargo russe sur les produits agricoles européens. Le président Hollande, depuis sa résidence secondaire, se réjouit que les Américains réagissent en envoyant deux bombardiers, assure qu'il fera tout pour aider les uns et les autres, et puis plus rien, passez muscade ...
Il laisse l'action aux Américains, après tout c'est eux les maîtres, non ? Et puis, quand il y avait Sadam Hussein à la tête du pays, chrétiens, chiites, sunnites, Yazidis etc … vivaient en paix. Ils l'ont dégommé, ils n'ont qu'à assurer, ce qu'ils ne font du reste pas. La France, l'Europe, tous deux majordomes poudrés du maître, rien de plus.
L'embargo russe. Tout le monde est étonné, surpris et dubitatifs. Eh bien oui, la Russie n'entend pas se laisser faire. Curieux, non ? Elle réagit. Dès lors certains y vont de leurs savantes supputations. Ils écrivent doctement qu'une révolution de palais ourdie par des oligarques renversera sous peu le maître du Kremlin et que les affaires reprendront juteuses comme avant et même plus grâce au dégommage de l'empêcheur de danser en rond. Ils se trompent. Jamais la popularité de Poutine n'a été aussi flagrante. Les Russes sont un peuple fiers. Ils n'aiment pas qu'on se joue de leur souveraineté et les traite comme le premier moujik venu. Se passer de beurre de Normandie ne sera pas pour eux un grand sacrifice, leur orgueil vaut plus que ça. Rien à voir avec les Occidentaux, aux natures faibles et corrompues.
Déjà des voix discordantes se font entendre en Europe. Les Lituaniens, touchés de plein fouet par l'embargo,n'apprécient pas et formulent des réserves, les Grecs font de même, solidarité orthodoxe qui prime les oukases de Bruxelles, les Espagnols ont une mine grise, autant que les Français. Ils réalisent, mais un peu tard, que Washington fait payer aux Européens sa politique. Ce qui n'est pas nouveau, cela date de près d'un siècle. Il y a des peuples qui décidément ne sont pas doués. Ou qui sont gouvernés par une camarilla de commettants des intérêts les plus louches et privés.
Tant que ces forces occultes n'auront pas été dénoncées et annihilées une fois pour toute, aucune politique digne de ce nom ne pourra être menée et surtout pas en notre nom. Deux guerres mondiales inutiles, des conflits locaux menés en dépit du bon sens, sinon celui de l'intérêt mercantile, des peuples sacrifiés, du sang, des larmes, de la haine, voilà les fruits de ces turpitudes. A croire qu'à l'instar de femmes névrosées, nous jouissons d'être dupés !
Bonnes vacances, quand même !

FvD

 

09:00 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, europe, états-unis, russie, ukraine, irak, internatinal |  Facebook |