11/02/2015

DSK, le Carlton et la franc-maçonnerie

https://shrineodreams.files.wordpress.com/2012/05/taxil_mysteres1.jpg

Dans quelle mesure les liens maçonniques unissant les prévenus ont-ils contribué à les mener tout droit devant le tribunal correctionnel pour proxénétisme aggravé ? C'est la (bonne) question que les juges se posent.
Belle brochette de frères trois points que voilà : Dominique Strauss-Kahn du Grand-Orient de France, suivi de René Kojfer, ex chargé des relatons publiques du Carlton de Lille, Francis Henrion, l’ancien directeur de l’établissement et Emmanuel Riglaire, avocat, David Roquet, cadre d'une filiale d'Eiffage, licencié depuis. Deux prévenus appartenaient à deux autres obédiences : la Grande Loge de France pour Jean-Christophe Lagarde, ex commissaire divisionnaire, et la Grande Loge Symbolique et Traditionnelle Opéra pour Fabrice Paszkowski, patron d’une entreprise paramédicale. Tous ont été suspendu par leurs loges respectives (quand même !).
Tous les Francs-maçons ne sont pas des partouzeurs pathologiques, ce sont pour la plupart des messieurs et madame tout le monde qui se croient importants parce qu'ils font partie d'une Loge et que tout le monde ne sait pas ce qui se passe dans cette « synagogue de Satan », comme l'écrivait jadis Léo Taxil, un franc-mac repenti et qui y allait de ses révélations croustillantes. Il en est mort riche, le pauvre ! Toujours est-il que dans les coulisses du pouvoir, traînent des Frères qui jouent de leurs relations maçonniques pour glaner des avantages, des passe-droits ou bénéficier de faveurs. DSK qui n'est pas bête devait le savoir. L'influence du Grand-Orient est d'ailleurs chose connue auprès des pouvoirs en place, surtout quand ils sont de gauche. Ce qui est pour le moins abusif et contraire aux valeurs de cette république que ces messieurs-dames disent défendre bec et ongle.
Ce qu'il faut savoir, c'est que la franc-maçonnerie en France n'a rien, rien du tout à voir avec la véritable franc-maçonnerie, l'anglaise, celle-là qui, depuis près de trois siècles, a pignon sur rue au Royaume-Uni et a essaimé aux Amériques et dans le Commonwealth. Il y va d'une société de messieurs (pas de femmes !) très propres sur leur personne, tous issus de milieux comme il faut, fidèles à la monarchie, à l'establishment, aux Corgis et Bouledogues. Ils dédaignent parler politique et religion et refusent de recevoir parmi eux des catholiques. Ils n'ont, c'est sûr, que mépris pour ces bouffeurs de grenouilles qui singent si mal leurs us et coutumes et regrettent amèrement qu'il n'y ait pas eu en 1717, année de leur fondation, un copyright qui les aurait protégé de ces damnés Français.
Alors quand, chez nous, ces messieurs (dames) les maçons viennent faire la morale, se poser en défenseurs des « valeurs républicaines », de la laïcité et autres slogans de cet acabit, on est en droit de leur poser la question : De quel droit ? En vertu de quelle investiture ? C'est vraiment faire beaucoup de publicité pour quelques frustrés de titres 1.
L'affaire du Carlton illustre parfaitement les liens troubles que la fréquentation des loges favorise entre individus qui sans elles ne se rencontreraient jamais. Imaginez ces gens de Lille qui se muent en pourvoyeurs de chair fraîche pour un homme qui, demain peut-être, sera président de la république, vous imaginez la suite ?
Y-a-t-il plus de partouzeurs et d'escrocs dans les loges que dans une rame de métro ? Sûrement pas, mais, plus facilement qu'ailleurs, la loge permet à certaines affinités particulières de se rassembler et d’œuvrer à un dessein commun. Et comme en France, à la différence du Royaume Uni, n'importe qui peut rentrer dans une loge, la dérive est facile.
D'où notre insistance pour que tous ceux qui remplissent une fonction publique fassent état de leur appartenance ou non à la franc-maçonnerie. Que ce soit aussi le cas des responsables des grandes entreprises privées cotées en Bourse et bien sûr, des policiers, gendarmes et militaires.
Les Frères trois points ne méritent guère qu'on les prennent au sérieux. Tout juste à l'oeil !

FvD

 

 

1 Ces défenseurs des valeurs républicaines, dans le secret de leurs loges se confèrent des titres ronflants du genre : chevalier de la Hache, Sublime Prince, Grand Hiérophante et Sublime Maître etc … Le ridicule ne tue pas.

 

12:27 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans Actualité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dsk, franc-maçonnerie, carlton de lille, justice, france |  Facebook |

11/12/2014

Pour les Francs-maçons, les crèches de Noël sont une provocation ...

F HOLLANDE AU GO.jpg

François Hollande à l'oral du Grand-Orient

 

Le Grand Orient de France, comme le stipule l'articule 1 de sa Constitution, est « une société philanthropique, philosophique et progressive 1 » qui estime que les croyances métaphysiques sont du domaine privé et qui attache « une importance particulière à la laïcité ». Pourquoi pas ? Tout le monde a le droit d'avoir des opinions. Mais de là à s'ériger en défenseur patentés des « valeurs républicaines », héritier unique de la « Révolution » et de « l'esprit des Lumières », il y a comme une outrance que ces messieurs et dames n'hésitent pas à exhiber.
Car, en fin, qui sont-ils ? Tout juste cinquante mille qui se réclament de la franc-maçonnerie, alors que cette dernière ne les reconnaît pas comme francs-maçons 2. Le Grand-Orient de France est un groupe de pression laïc qui se pare des décors de la maçonnerie pour mieux se faire entendre. Cela s'appelle du détournement. Et puis, qui lui a donné mandat pour ce faire ? Personne ! Ce qui n'empêche pas des excellences politiques de s'y faire voir au moment des élections et d'assurer ces bons frères et bonnes sœurs de leur attachement à leurs « valeurs » et patati et patata.
Voilà que dans la polémique des crèches de Noël exposées dans certaines mairies que Daniel Keller, le « Sérénissime » Grand-Maître de ces messieurs-dames, vient lancer une fatwa : les crèches de Noël sont une provocation et une violation du principe de laïcité, rien de moins !
Ah, il est madré, ce sérénissime. Il déclare en substance que bien des maçons ont une crèche chez eux à la maison, mais pas question d'en voir une dans la rue et encore moins dans les édifices publics. Par conséquent il en appelle à la « mobilisation » et, tant qu'à faire sus aux curés et leurs ouailles, à bas la calotte !
Puis il continue : en Alsace-Lorraine, depuis la réintégration de 1918, le régime concordataire a été conservé. 3 Ce qui signifie que l'Etat français subventionne les cultes dans cette région ; eh bien, le Grand-Orient n'en veut plus. Et tant pis si François Hollande a souhaité ne pas toucher à ce « privilège », le sérénissime l'estime disproportionné et réducteur. Gare aux Alsaciens juifs, protestants et catholiques, leur sort est scellé.
Cela commence à bien faire, dès lors nous y allons nous aussi de quelques suggestions de bon sens.
Ces messieurs-dames qui s'érigent en censeurs, on aimerait bien savoir qui ils sont et ce qu'ils font. Qu'ils s'amusent avec leurs décors chamarrés, leurs appellations grand-guignolesques, mots de passe et autres attouchements, c'est leur plaisir. Mais il nous semble sensé qu'ils se découvrent quand ils occupent des fonctions publiques : magistrats, politiques, journalistes, enseignants, fonctionnaires de police ou autres. C'est la moindre des choses et c'est déjà le cas dans bien des pays, comme celui qui est à l'origine de la franc-maçonnerie, la Grande-Bretagne !
Puisqu'ils sont à ce point attachés à la démocratie, aux droits de l'homme et autres « valeurs républicaines », qu'ils commencent par donner l'exemple et s'avancent au grand jour.
Mais ces « fils de la Lumière » auraient-ils a ce point peur de son éclat ?

FvD

 

1 Ce qui signifie qu'elle croit que l'Histoire mène l'homme de progrès en progrès.

 

2 N'est franc-maçon que celui (et jamais celle) qui est reconnu comme tel par la Grande Loge Unie d'Angleterre.

 

3 Ce qui lui coûte la somme de douze millions d'euros par an.

 

27/10/2014

La grande peur des francs-maçons

 franc-maçonnerie2.jpg

Ça y est, les maçons prennent peur ! Le Grand Orient parle d'une résurgence de l'antimaçonisme parallèle à l'antisémitisme et l'homophobie. Pédés, maçons, même combat, voilà où ces messieurs-dames en sont arrivés. La république est en danger, il faut se mobiliser pour défendre les valeurs d'icelle et de tout le peuple français et patati et patata.... disent-ils.
Dès lors, une campagne de dénonciation et d'information a été ouverte qui fera entendre la voix des responsables d'obédiences maçonniques un peu partout en France d'ici le mois de mai.
La ficelle est grosse et cache en fait une campagne de propagande et de soutien au système en place.
Les francs-maçons ont toujours été des thuriféraires du pouvoir établi, plus lèche-cul qu'un franc-mac, tu meurs. Royalistes durant l'ancien-régime, décapités à la révolution, ils furent instrumentalisés par Napoléon qu'ils servirent avec le zèle confit de valets gantés. Quand ils furent au pouvoir à la faveur de la troisième république, ils montrèrent une intolérance, un fanatisme et une hypocrisie sans mesure avec ce clergé qu'ils dénonçaient à longueur de temps. Ils promirent le droit de vote aux femmes, mais s'empressèrent de trahir leur promesse en 1918, et ainsi de suite. Sous le gouvernement de Vichy, les Loges furent fermées et les maçons priés revenir à la raison. L'amiral Darlan, qui en était, fut un fidèle second du maréchal Pétain et les « frères » servirent l'Etat français comme si rien ne s'était passé. Plus retourne-veste qu'un franc-mac, tu meurs.
Pas la peine d'en rajouter, ces messieurs-dames, ne méritent pas le tapage que l'on fait autour d'eux, ils veulent se donner de l'importance, poussent des cris d'orfraies, se disent persécutés …
Mais non, voyons, vous n'êtes pas persécutés, tout juste remis à votre place, celle du fond de la république, ce strapontin que l'on réserve pour les hôtes qui s'imposent, c'est tout !
Occupez-vous de vos ésotérismes de bazar, gardez vos gants bien blancs, répétez vos mots de passe et faites vos messes noires entre vous, cela ne nous dérange pas, même si cela ne nous fait pas rire . Vous n'aurez pas droit au martyr, vous n'en valez pas la peine, les gloires se méritent, sachez-le, et la corde du pendu aussi ...

FvD