21/12/2013

Il faut séparer l'Etat de la Franc-maçonnerie

Taubira-GO.jpg

19 décembre, madame Taubira s'exprime devant le Grand-Orient de France

L'autre jour, madame Christine Taubira, Garde des Sceaux, a pris la parole dans les locaux du Grand-Orient de France, rue Cadet, Paris 9em, pas loin de la gare du Nord et de la Madeleine, à deux pas des Galeries Lafayette.
On ne sait pas très bien pourquoi, mais ces messieurs et dames du Grand-Orient estiment, comme ça, qu'ils sont les « gardiens de la République ».  Personne cependant ne le leur a demandé. L'implication des Loges dans la Révolution est une histoire a posteriori, des maçons furent révolutionnaires, c'est vrai, mais ils agirent surtout dans les Clubs et non pas dans les Loges. Et, le jour venu, ces messieurs se guillotinèrent les uns les autres. Bref, en matière de récupération de l'Histoire, ils sont passé maîtres, les maçons !
Avant les élections présidentielles, tous les candidats (sauf Marine Lepen) furent conviés dans ces mêmes locaux pour décliner leur programme.
Les Francs-maçons du Grand-Orient de France sont cinquante mille à peu près, tous sexes confondus. Cela ne fait pas grand monde. Ce n'est même pas du « beau monde ». Est-ce suffisant pour se croire Censeur de nos institutions ?
« Gardiens de la République », ils se veulent aussi « défenseurs de la laïcité ».
Sur la laïcité, ces messieurs (et dames) n'ont même pas été foutus de se mettre d'accord sur la définition du concept. Le « Manifeste du Grand-Orient », présenté à la presse en janvier dernier, n'a pas été ratifié par l'Assemblée Générale de Septembre. Ils vont remettre ça, disent-ils. Qu'ils se fassent plaisir !
A propos de laïcité, vous imaginez le Président de la république, prendre la parole dans la cathédrale de Paris et y défendre son programme ? Il y en a qui hurleraient à la violation de la séparation des Églises et de l’État. Mais quand madame Taubira se déplace au Grand-Orient, organisme moins signifiant qu'on ne l'imagine et autrement plus dogmatique que l'Eglise Catholique, Apostolique et Romaine, personne ne bouge !
Que penser de ces municipalités qui offrent, pour un loyer symbolique, des locaux à la disposition des Loges ? D'une part les biens de l'église ont été confisqués en 1905, de l'autre on fait des cadeaux aux Francs-maçons. A Mulhouse, par exemple, la Loge maçonnique du Grand-Orient est hébergée dans les locaux de la Préfecture !
Rue Cadet, l'autre jour, des jeunes gens étaient massés devant l'entrée du Grand-Orient et réclamaient la « séparation entre la Franc-maçonnerie et l’État ». A raison !
Nous sommes aujourd'hui le 21 décembre, jour du solstice d'hiver, jour le plus court. Demain le soleil reviendra plan-plan.
Encore faut-il que Dieu le veuille. A Sa place ...

01/08/2013

La peur du bien-pensant Grand-maître du Grand-Orient

 

 gulino.pngVous avez vu le petit bonhomme en médaillon ? Je dis petit car ce n'est qu'une mouche (très républicaine) du coche. Un de ces petits merdeux qui s'agite en tous sens pendant que d'autres savent pertinemment ce qu'ils font. Non, ce n'est pas un syndicaliste cheminot déguisé en grand Mamamouchi, c'est le Grand Maître du Grand-Orient de France, la plus vieille obédience (supposée) maçonnique du monde. On est loin du comte de Clermont qui présidait la « société des freemassons » en 1766.
Il veut rencontrer le Président de la République, figurez-vous. Il a peur de ce qu'il nomme la résurgence de la « Bête immonde ». Il devrait savoir ce qu'il veut, notre bonhomme qui, fort de ces cinquante mille membres, se présente comme la sentinelle de la République, rien de moins !
Quand on fait de la politique partisane, José, on prend des risques et parfois aussi des coups. Quand avec une mauvaise foi évidente on crie au loup dès que se pointe l'ombre d'une soutane, faut pas s'étonner qu'après la rigolade suive l'exaspération. Qui es-tu pour mobiliser tes troupes pour le mariage gay ? Pour qualifier avant les juges une bagarre de rue en assassinat ? Pour donner des leçons de laïcisme à toute la galerie ? Quels sont tes mandats publics, José ? Montre-les, pour voir.Tu te plains des « veilleurs de nuit », du « Printemps français », des quelques manifestations devant les locaux de tes potes ? Cela devrait pas t'étonner, quand on se mêle de donner des consignes partisanes on doit s'attendre à de la castagne et t'as pas encore morflé, José, que déjà tu hurles comme un goret qu'on mène à l'abattoir. Cela ne m'étonne pas, t'es comme ces sales mômes qui font leurs mauvais coups en douce à l'ombre des grands, c'est plus facile, c'est confortable.
Et maintenant tu veux aller te plaindre. Pas chez le commissaire, ni le Ministre, non ! Il te faut le Président himself. Il est vrai qu'il est venu chez vous, candidat, exposer son programme, vous étiez là exhibant vos colifichets et breloques, il te doit bien ça ! Et il t'écoutera, lui aussi c'est un poltron, obsédé par la même résurgence que toi. Quand un petit en rencontre un autre, ça ne vole pas haut !
Tu sais José, parti comme c'est parti, crois-moi, ce n'est que le début. Il y a « résurgence », c'est vrai. Mais celle des honnêtes gens, celle de tous ces couillons qui ont gobé les balivernes de tes copains, maintenant c'est fini, José, la coupe est pleine. La France profonde, celle des hommes et des femmes qui travaillent, paient leurs impôts, rouspètent un coup mais sans plus, c'est fini, ils t'emmerdent, toi, tes affidés et tous les politiques et pseudo-intellectuels qui vont avec . Fini ! Baste ! A chaque coup, ils répliqueront par un autre. Il faut que tu te mettes cela en tête. Tes fanfaronnades sur l'air des « sentinelles » de la République, c'est de l'esbroufe, t'es nul et il y en a qui te le feront comprendre et avec « conviction » s'il le faut !
Je t'ai pas donné pas du « vous », José, c'est trop majestatif, tu ne l'inspires pas !
En septembre, ton mandat de Grand-Maître expire, tu retourneras donc à l'office, comme tous ceux qui t'ont précédé, c'est normal ; t'es que le laquais de maîtres qui te dépassent et te flattent la croupe.

Comme on le fait aux chiens et aux putains.

09:30 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : franc-maçonnerie, grand-orient de france, josé gulino |  Facebook |

31/07/2013

Le Grand Orient de France souhaite rencontrer François Hollande

 

Le 18 juillet, José Gulino, Grand Maître du Grand Orient de France, a écrit une lettre à François Hollande dans laquelle il manifeste son désir de le rencontrer.

 

De quels sujets brûlants souhaite-t-il donc s’entretenir avec le Président ? De la hausse vertigineuse du chômage et de ses conséquences catastrophiques pour des millions de travailleurs ? De l’asservissement de la France aux puissances de l’argent et, en premier lieu, à la logique de la dette ? De la politique étrangère catastrophique du gouvernement actuel, qui fait exécuter par la France les basses œuvres de l’OTAN et d’Israël en Syrie, au prix de milliers de morts et de millions de déplacés ?
Non, car il y a plus urgent aux yeux de José Trois-Points : il faut alerter le Président sur la « résurgence de la bête immonde »...
Et de citer les Veilleurs debout, le Printemps français et quelques dégradations commises contre des symboles maçonniques...
Le Grand Orient de France s’inquiète-t-il des centaines de profanations et dégradations commises, par exemple, contre l’Église catholique et ses symboles chaque année ? Non, car la laïcité invoquée de nombreuses fois dans cette lettre, loin d’une défense non-partisane de toutes les religions, constitue bien le fer de lance d’une lutte antireligieuse acharnée. Nul doute que sur ce point, José Gulino saura trouver un terrain d’entente avec François Hollande !

La lettre :

 

 

 

source: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-Grand-Orient-de-France-souhaite-rencontrer-Francois-Hollande-19346.html