26/04/2015

La franc-maçonnerie des Brigandes

 

 

08:29 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans Actualité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : franc-maçonnerie, femmes et franc-maçonnerie |  Facebook |

31/03/2015

La franc-maçonnerie et la vieille belle rescapée d'un bordel

franc-maçonnerie.jpg

On ne va pas prendre des gants, marcher sur la pointe des pieds et parler la bouche en cul de poule pour le dire et l'écrire franchement : la Franc-maçonnerie, en France, est une fumisterie de première !
Toutes les légendes ténébreuses qui entourent cette société dite « secrète » et lui confèrent une aura particulière dont elle tire profit, c'est de l'esbroufe !
La franc-maçonnerie, ses rites, ses pompes, ses œuvres, aujourd'hui en 2015, c'est pas grand chose, cela vole plutôt bas, cela se prend au sérieux et c'est tout juste risible !
Des témoignages de repentis affluent qui donnent d'elle une image de grosse madame au maquillage outrancier et aux allures de vieille belle rescapée d'un bordel. Elle s'imagine encore désirable, elle est tout juste ridicule !
Les « travaux de Loges » dont se targue le Grand-Orient de France 1 sont du niveau du brevet des Collèges. De vagues redites au sujet du « vivre ensemble », de la laïcité (rengaine éculée), des « valeurs de la république ». Bref du nul enrobé sous des décors chamarrés et dorés à souhait. De la merde dans un bas de soie !
Le recrutement, parlons-en : au Grand-Orient, une majorité d'enseignants plus préoccupés de problèmes syndicaux que de recherche symboliste ou initiatique. Dans les autres obédiences (la Grande Loge de France par exemple) des bourgeois gros et gras s'encanaillent en portant un tablier et se conférant des titres ronflants du style : Grand Hiérophante, Sublime Maître de la Lumière. Dans les obédiences mixtes ou féminines, des revendications sur le droit des femmes, comme s'il n'y avait suffisamment d'associations et de groupes de pression pour ce faire. A croire qu'avec des ornements maçonniques sous l'équerre et le compas, cela passe mieux ...
On pourrait multiplier les illustrations qui supportent la maxime : le ridicule ne tue pas !
Laissons donc la place à ces charmantes Brigandes qui, à leur manière déjantée, remettent les francs-macs à leur place ; celles de yoyoteurs de la touffe ! Mieux vaut en rire !

FvD

1 Première obédience française, cinquante mille membres. En Angleterre, la Grande Loge Unie d'Angleterre en compte deux millions !

11/02/2015

DSK, le Carlton et la franc-maçonnerie

https://shrineodreams.files.wordpress.com/2012/05/taxil_mysteres1.jpg

Dans quelle mesure les liens maçonniques unissant les prévenus ont-ils contribué à les mener tout droit devant le tribunal correctionnel pour proxénétisme aggravé ? C'est la (bonne) question que les juges se posent.
Belle brochette de frères trois points que voilà : Dominique Strauss-Kahn du Grand-Orient de France, suivi de René Kojfer, ex chargé des relatons publiques du Carlton de Lille, Francis Henrion, l’ancien directeur de l’établissement et Emmanuel Riglaire, avocat, David Roquet, cadre d'une filiale d'Eiffage, licencié depuis. Deux prévenus appartenaient à deux autres obédiences : la Grande Loge de France pour Jean-Christophe Lagarde, ex commissaire divisionnaire, et la Grande Loge Symbolique et Traditionnelle Opéra pour Fabrice Paszkowski, patron d’une entreprise paramédicale. Tous ont été suspendu par leurs loges respectives (quand même !).
Tous les Francs-maçons ne sont pas des partouzeurs pathologiques, ce sont pour la plupart des messieurs et madame tout le monde qui se croient importants parce qu'ils font partie d'une Loge et que tout le monde ne sait pas ce qui se passe dans cette « synagogue de Satan », comme l'écrivait jadis Léo Taxil, un franc-mac repenti et qui y allait de ses révélations croustillantes. Il en est mort riche, le pauvre ! Toujours est-il que dans les coulisses du pouvoir, traînent des Frères qui jouent de leurs relations maçonniques pour glaner des avantages, des passe-droits ou bénéficier de faveurs. DSK qui n'est pas bête devait le savoir. L'influence du Grand-Orient est d'ailleurs chose connue auprès des pouvoirs en place, surtout quand ils sont de gauche. Ce qui est pour le moins abusif et contraire aux valeurs de cette république que ces messieurs-dames disent défendre bec et ongle.
Ce qu'il faut savoir, c'est que la franc-maçonnerie en France n'a rien, rien du tout à voir avec la véritable franc-maçonnerie, l'anglaise, celle-là qui, depuis près de trois siècles, a pignon sur rue au Royaume-Uni et a essaimé aux Amériques et dans le Commonwealth. Il y va d'une société de messieurs (pas de femmes !) très propres sur leur personne, tous issus de milieux comme il faut, fidèles à la monarchie, à l'establishment, aux Corgis et Bouledogues. Ils dédaignent parler politique et religion et refusent de recevoir parmi eux des catholiques. Ils n'ont, c'est sûr, que mépris pour ces bouffeurs de grenouilles qui singent si mal leurs us et coutumes et regrettent amèrement qu'il n'y ait pas eu en 1717, année de leur fondation, un copyright qui les aurait protégé de ces damnés Français.
Alors quand, chez nous, ces messieurs (dames) les maçons viennent faire la morale, se poser en défenseurs des « valeurs républicaines », de la laïcité et autres slogans de cet acabit, on est en droit de leur poser la question : De quel droit ? En vertu de quelle investiture ? C'est vraiment faire beaucoup de publicité pour quelques frustrés de titres 1.
L'affaire du Carlton illustre parfaitement les liens troubles que la fréquentation des loges favorise entre individus qui sans elles ne se rencontreraient jamais. Imaginez ces gens de Lille qui se muent en pourvoyeurs de chair fraîche pour un homme qui, demain peut-être, sera président de la république, vous imaginez la suite ?
Y-a-t-il plus de partouzeurs et d'escrocs dans les loges que dans une rame de métro ? Sûrement pas, mais, plus facilement qu'ailleurs, la loge permet à certaines affinités particulières de se rassembler et d’œuvrer à un dessein commun. Et comme en France, à la différence du Royaume Uni, n'importe qui peut rentrer dans une loge, la dérive est facile.
D'où notre insistance pour que tous ceux qui remplissent une fonction publique fassent état de leur appartenance ou non à la franc-maçonnerie. Que ce soit aussi le cas des responsables des grandes entreprises privées cotées en Bourse et bien sûr, des policiers, gendarmes et militaires.
Les Frères trois points ne méritent guère qu'on les prennent au sérieux. Tout juste à l'oeil !

FvD

 

 

1 Ces défenseurs des valeurs républicaines, dans le secret de leurs loges se confèrent des titres ronflants du genre : chevalier de la Hache, Sublime Prince, Grand Hiérophante et Sublime Maître etc … Le ridicule ne tue pas.

 

12:27 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans Actualité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dsk, franc-maçonnerie, carlton de lille, justice, france |  Facebook |