29/06/2015

Migrants, terrorisme, Europe et islam ...

Le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine a déclaré le 24 mai 2015 :
"La Russie ne menace pas l’Occident. Ses fondations s’écrouleront sous les assauts des gays et de l’État islamique.". Ce qui est très juste ! Il suffisait, à la faveur de leur «gay pride », de contempler, nauséeux, le spectacle obscène de ces créatures, mâles (?) et femelles (?) exhibant sans vergogne leurs fornications pour réaliser à quel point notre déchéance est consommée. Et non contente d'étaler à la vue de toutes et tous leur déchéance, elles scandaient comme des bêtes en rut : PMA pour tous ! Même l'enfant, elles veulent le souiller de leurs turpitudes.
Quant au terrorisme, nos gouvernants n'ont que des mots à lui opposer. Valls, le névrosé catalan, parle de
« guerre  de civilisation », il n'a pas inventé ça tout seul et puis il ajoute dans la foulée que ce qu'il fait, c'est très bien et qu'il n'y a pas besoin de faire plus ! Crétin, va ! En temps de guerre, les lois générales cèdent le pas devant une loi justement appelée « loi martiale », laquelle met en veilleuse certaines libertés dites fondamentales. Alors quand on apprend via le Renseignement Intérieur qu'un demi pour cent de la communauté musulmane est radicalisée et susceptible de passer à l'acte, il ne faut pas faire dans la demi-mesure et fermer toutes les mosquées suspectes, arrêter les radicaux et les concentrer dans des camps en France, en Guyane ou aux Kerguelen, pourquoi pas ?
Aux Etats-Unis, après l'attaque surprise de Pearl Harbour en 1943, les Etasuniens déclarèrent la guerre au Japon et concentrèrent dans des camps tous les Américains d'origine japonaise, près de deux-cent mille personnes ! C'était dans bien des cas injuste, mais, que voulez-vous, à la guerre comme à la guerre.
Ce qui précède, le gouvernement de Valls, et les autres en Europe ne le feront pas. Ils sont mous, nos dirigeants, mous, castrés et lâches !

Quant aux migrants, on n'en parle plus. L'important, c'est la dette grecque, comme si nous n'avions pas déjà perdu toutes nos mises athéniennes, le temps caniculaire qui nécessite que l'on rappelle à ces couillons de Français que le soleil chauffe et qu'il leur faut boire quand ils ont soif. Et cette pauvre Tunisie où ils n'iront plus en vacances … sniff …
Mais à part ça, ils ne se laisseront pas faire ! Leur « civilisation » gagnera la guerre, les valeurs républicaines et gay prendront le dessus sur la haine, l'intolérance, le fanatisme, la violence et patati et patata.
C'est qu'ils y tiennent, les bougres.
A s'en faire couper la tête !
Ungern
Mais les lâches, les renégats, les dépravés, les assassins, les impurs, les sorciers, les idolâtres, bref, tous les hommes de mensonge, leur lot se trouve dans l’étang brûlant de feu et de soufre : c’est la seconde mort. » (Apocalypse, 21,8)
LOUP1.jpg

26/06/2015

Quand Daech explose l'Isère, la Tunisie et le Koweit

 

Voilà, c'est arrivé ! « Ils » ont frappé là où ils le voulaient, quand ils le voulaient. Cette-fois dans un coin de l'Isère, pas loin de Lyon et sa zone chimique. En Tunisie, en tuant des touristes, au Koweit en massacrant des chiites. Chez nous, c'était macabre, un décapité, la tête enfoncé dans un pieu du grillage, des bombes, et beaucoup de raffut. Du coup, c'est le branle-bas de combat. Le tout signé Daech. Cazeneuve, le ministricule de l'Intérieur, qui se montrait dans le coin rapplique en toute hâte. Voyez-le, ce type a tout pour rassurer les gens et nous convaincre de sa volonté de combattre le terrorisme, c'est du moins ce qu'il dit. Hollande, qui est à Bruxelles pour discuter de la dette grecque et de la solidarité qui doit prévaloir chez les « partenaires européens », abandonne ces excellences à leur calcul d'intérêts et retourne dare-dare à Paris. Cet après-midi, conseil de défense avec les plus hautes instances en charge de la sécurité et patati et patata. Bref, des paroles, des postures et rien d'autre. Qu'est-ce qu'ils parlent ces gens là ...
Comment voulez-vous qu'un gouvernement qui n'est pas capable d'imposer l'ordre qu'il dit « républicain » face à des chauffeurs de taxis, protège ses administrés devant une menace autrement plus grave ? Comment voulez-vous qu'un gouvernement qui, au niveau européen, pinaille sur une dette grecque qu'il sait qu'elle ne sera jamais honorée, s'occupe sérieusement d'un danger plus criminel et pérenne : l'afflux de migrants sur le territoire de l'Union ?
Chez ces derniers, qui nous dit qu'il n'y a pas, infiltrés, des combattants islamiques ? Opère-t-on des contrôle dans ce sens ? Nenni ! On fiche ces gens et puis on leur dit de fiche le camp chez le voisin … qui les refoule … C'est ça aussi l'Europe de Bruxelles !
Parti comme c'est parti, il y a de quoi se faire du souci. L'incapacité de nos gouvernements à faire régner la sécurité procède d 'une idéologie dépassée et mortifère dont ils sont
otages.
Et puis, ne nous leurrons pas, ces événements seront le bon prétexte à rogner encore le peu de liberté d'expression qui nous reste. Valls et sa clique mettent dans le même panier les djihadistes et nous, les nationalistes européens, taxés de racisme è tutti quanti. La bonne excuse ! Cela ne servira cependant à rien, ces gens là parlent, théorisent, alignent des slogans, mais ne combattent pas un ennemi sans scrupules, états d'âme et pitié. C'est lui qui remportera le combat, tout comme les Huns et les Barbares qui défirent l'Empire romain. Nous sommes des Romains décadents qui se vautrent dans les jeux du cirque et ne veulent rien savoir des hordes qui campent aux portes de la Ville.
Seul un changement des mentalités et une volonté d'affirmer une suprématie nationale forte et souveraine pourront changer le cours des événements.
Mais cette volonté, nos gouvernants l'ont-ils ? Ne sont-ils pas intoxiqués et, à l'avance, voué à l'échec ?
Bien sûr que oui !
Ungern
Ce que je
cherche avant tout, c'est la grandeur : ce qui est grand est toujours beau (Napoléon)

teutonique.gif

25/06/2015

L'étrange monsieur Drahi et son groupe de télécoms

Il y a en France un type étrange qui s'appelle Patrick Drahi, le patron de numéricable-SFR. Il vient de proposer dix milliards d'euros à Bouygues pour l'achat de sa filiale télécoms. Dix milliards, c'est pratiquement la capitalisation de tout le groupe Bouygues. Pourtant, Martin Bouygues, hier, a refusé l'offre. Même pas voulu discuter. Bravo Martin !
C'est qu'il y a de quoi se poser des questions. Patrick Drahi est né au Maroc, c'est un séfarade, il a donc la nationalité française. Il fait de bonnes études, ne reste pas longtemps à Polytechnique, préfère du concret, les Télécommunications et puis les affaires, juteuses comme il se doit.
Il acquiert la nationalité israélienne, normal, il est juif !  A ce propos, certains prétendent qu'il aurait renoncé à sa nationalité française. Il dément. Il crée une holding à Guernesey pour mettre sa fortune à l'abri du fisc. Domicilie quelques une des ses sociétés au Luxembourg, réside personnellement en Suisse. Possède une chaîne de télévision en Israël. Sa société Attice est cotée en bourse d'Amsterdam. Il doit y avoir encore d'autres combines bien mondialisées, ce qui précède n'étant qu'un bref résumé.
Il est, en France, l'homme d'affaires le mieux rémunéré. Là où les économistes tiquent, c'est que ce monsieur a beaucoup de dettes, énormément de dettes. Trente-six milliards au total. De quoi douter de la pérennité de ses groupes. Alors pourquoi tout ce show et cette offre (trop) alléchante faite à Bouygues ?
D'autant plus que le groupe telecoms qu'il possède, SFR, ne va pas bien du tout. Licenciements à la chaîne, utilisateurs mécontents, critiques de l'Union des consommateurs, convocations au ministère de l'économie, rappel des règles élémentaires de fonctionnement des relations commerciales en France, publicité mensongère, quatre cents millions d'euros de factures impayées (!), descente de police, suspicions d'entente illicite et cetera. Pour en savoir plus, lisez-le sur : http://www.capital.fr/…/avec-qui-s-empoigne-patrick-drahi... c'est édifiant !
Mais ce n'est pas tout. Ce monsieur Drahi, lorgne sur Time Warner, rien de plus. Il va payer comment ?
Voilà donc une caricature de capitaliste sauvage, mondialisé, sans scrupules, pour qui tout est bon à prendre, surtout avec de l'argent qu'il n'a pas. Après, il est facile de faire du chantage à l'emploi auprès des services publics.
Monsieur Drahi a quand même une fidélité, celle qu'il doit à Israël, bon sang ne saurait mentir. Voilà donc un Israélien qui, en France contrôle près de deux tiers des télécoms, dans des conditions qui frisent l'abus social et financier. Et qui ne veut pas s'arrêter là.
Le jour où son empire de carton-pâte s'écroulera, qui paiera ? Pas monsieur Drahi, résident suisse, pas son groupe de Tel-Aviv, mais bien les couillons de Français et autres Européens qui lui auront fait confiance.
« Timeo Danaos ... », écrivait Virgile : « Je me méfie des Grecs ... »
Aujourd'hui, ce serait plutôt les Hébreux.
Ungern
L'Aryen fait les gestes et le juif tire la ficelle par derrière. (Paul Morand)
france vive.jpg