17/05/2014

Soudan: une chrétienne condamnée à la pendaison

 

Meriam Yehya Ibrahim Ishag pictured on her wedding day with her husband

Meriam Ishag, le jour de son mariage

Bonjour, nous sommes le dix-sept mai de l'an de grâce deux mille quatorze, jour de la Saint Tropez et de la Bienheureuse Antonina Mesina, vierge et martyre.
Au Soudan, une jeune chrétienne de vingt-sept ans, Meriam Ishag, mère d'un bambin de neuf mois et enceinte, est condamnée à être pendue pour « apostasie ». Les autorités musulmanes l'accusent d'avoir renié l'islam pour épouser son mari chrétien. Elle dit n'avoir jamais été musulmane et n'avoir rien renié du tout.
Le Soudan est ce pays au sud de l'Egypte, musulman wahhabite à quatre-vingt dix-neuf pour cent. Il est dirigé par une camarilla de militaires corrompus par les Américains, les Chinois, les Européens et le diable en personne pour leur permettre d'exploiter son sous-sol. Le wahhabisme est une interprétation du Coran apparue dans les sables du déserts arabique au XVIIIem siècle. A ce point fondamentale et rétrograde que les docteurs de l'université Al Ahzar au Caire se gaussèrent de ces péquenots incultes même pas capables de lire correctement un texte. Hélas, l'Arabie, devenue saoudite, regorge de pétrole et du fric qui va avec. Et comme les princes de cette tribu ont leurs frasques à se faire pardonner, ils versent de généreuses contributions aux imams afin qu'ils la ferment. Grâce à « La ligue islamique  mondiale », le wahhabisme construit des mosquées un peu partout dans le monde, y compris au coin de votre rue, brave gens. Et envoie des imams dire aux fidèles que les femmes doivent se voiler et ne pas sortir seule dans la rue. Il y a en Bosnie, en Albanie et en Afrique des maris qui sont payés pour que leur femme porte au moins le hidjab. Le wahhabisme n'a été reconnu musulman qu'en 1932. De nos jours, il est la vitrine d'un islam réducteur, fanatique et persécuteur.
Meriam Ishag sera pendue, sans doute après son accouchement. Les chrétiens n'ont plus rien à faire dans ces pays de sauvages où des dégénérés pansus donnent des gages à un peuple affamé. En France, ils sont tout juste tolérés chez eux, entre leurs murs, surtout pas dans la rue que tient, haut le pavé, la crème du laïcisme militant. Ce sont les héritiers de ceux qui guillotinèrent les prêtres autrefois et les fusillèrent durant la Commune.
Il y a ce film qui sort cette semaine. « Cristeros », qu'ils s'appelle. Il raconte l'histoire de paysans mexicains, excédés par les persécutions anticatholiques des révolutionnaires et qui prennent les armes.
De quoi nous donner des idées.

FvD

Mexique, prêtre fusillé.

08:56 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : religion, islam, christianisme, soudan, persécution religieuse, wahhabisme |  Facebook |

03/09/2013

Alain Soral: Une lettre d’admiration... à l’israélienne

M. Soral,

Je suis juif et binational (israélien et français) et je vous écris depuis Israël. Je me délecte de la division des arabo-musulmans en Europe de l’Ouest, au Maghreb et dans les pays du Proche-Orient. Il n’y a pas eu un seul moment dans l’histoire où les arabo-musulmans ont été si désorganisés, suicidaires, faibles, acculturés, psychotiques, schizophrènes...
Dans votre pays la France, il y a de nombreux arabo-musulmans. Aucun d’entre eux n’est capable de construire un groupe uni partageant les mêmes idées. Il n’y a aucun mouvement arabo-musulman capable d’intenter des actions juridiques, politiques et sociales pensées et organisées contre nous. Comble de l’ironie, ils votent pour la gauche afin d’avoir plus de sionisme. Il est fantastique de voir comment les musulmans français ont accepté le mariage pour tous. C’est une preuve de docilité magnifique.
Je me demande si les arabo-musulmans sont génétiquement des untermenschen programmés à la naissance pour vivre comme des esclaves. Il est intéressant de voir avec qu’elle facilité, nous les juifs, nous les instrumentalisons à notre profit. Or, il y a 15 millions de juifs dans le monde et 800 millions d’arabo-musulmans. En France, nous sommes 500 000 pour au moins 4 millions de Maghrébins. Ces Maghrébins qui placent leur argent dans nos banques, qui travaillent pour nous, qui lisent nos journaux et qui nous regardent à la TV. Il est incroyable de constater le niveau de docilité de 4 millions d’êtres humains. On en achète un comme Djamel Debbouze ou Joey Starr, on l’érige en modèle et cela suffit pour acheter 4 millions d’Arabo-musulmans français. C’est décidément un bon investissement.
M. Soral, vous êtes actuellement l’intellectuel français le plus intelligent. Pourquoi continuez-vous à défendre ce groupe qui n’a aucun avenir, qui n’a pas d’argent et qui n’a que des problèmes ?
Vous êtes intelligent. Vous êtes anglophone. Vous n’avez pas peur de voyager. Vous pourriez être un riche producteur, réalisateur, essayiste et gagner cent fois ce que vous avez gagné avec vos royalties jusqu’à maintenant. Pensez à votre retraite et à vos enfants. Arrêtez de gâcher votre talent. Rejoignez l’empire.
Sinon continuez à parler sur YouTube et animez le débat sur l’Internet. C’est parfait pour nous. Que les musulmans continuent à s’étriper et débattent sans fin. Pour moi cela fait moins de travail car je suis un soldat d’Israël.

source: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Courrier-des-lecteurs-19899.html

15:35 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alain soral, politique, sionisme, israel, maghrebins, judaisme, islam, courrier des lecteurs |  Facebook |

14/09/2012

Innocence des musulmans: provocation évangélique ?

musulmans innocence.jpg

 

Qui a vu ce « film », « L'innocence des musulmans » diffamant l'islam et dont tout le monde parle ? Personne, semble-t-il. Qui a vu son réalisateur, l'israélo-américain Sam Bacile ? Peu de monde, si peu que l'on doute aujourd'hui et de son nom et de sa nationalité. On pense plutôt que de ce film qui aurait coûté cinq millions de dollars, seuls les clips montrés sur la toile existent vraiment.
L'histoire nous dit que ce Sam Bacile aurait fait la manche auprès de juifs américians et, après avoir réuni les fonds, trois mois durant tourne ce film.

Mais elle démentie par le témoignage d'un certain Steve Klein qui dit avoir été consultant au moment du tournage et affirme que Sam Bacile n'est qu'un nom d'emprunt et qu'il ne l'a jamais rencontré. Etrange... Et il en remet : c'est une œuvre collective de plusieurs citoyens américains tous évangéliques  et islamophobes, tout comme moi admet-il.
Bacile semble donc n'avoir jamais existé ! Le ministère des affaires étrangères d'Israël déclare de son côté ne pas connaître ce quidam.
Quant au film : il est mauvais ! Décors de carton pâte, technique médiocre, acteurs que l'on fait doubler dans les dialogues insultants pour l'islam, ce qui leur fait dire qu'il étaient totalement ignorants du caractère polémique de ce film. Bref, toute une équipe trompée sur la nature de cette œuvre et qui l'a fait savoir à la presse.
Que ce film soit une provocation, nous n'en doutons pas, qu'elle implique des milieux évangéliques est parfaitement conciliable avec le caractère viscéralement islamophobe de ces thuriféraires d'Israël, fanatiques de l’État hébreux au point de faire de leur croyance un judaïsme synthétique.
Ces pseudo-chrétiens qui sont au christianisme ce que le wahabisme rétrograde est à l'islam, seraient parfaitement en mesure de mettre sur scène cette provocation grossière qui enflamme toute une région et a déjà fait des morts.
L'empressement de certains pasteurs évangéliques à défendre ce film, à dire vouloir le projeter pour leurs ouailles est significatif du zèle de ces derniers à jeter de l'huile sur le feu et attiser la haine dont les évangéliques pensent vicieusement tirer profit.
Voici une vidéo qui donne un aperçu de l'extrême indigence de ce film. Acteurs, décors, dialogues, tout est nul.



 
vidéo Bad Buzz sélectionnée dans Web

 

 

08:22 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : innocence des musulmans, sam bacile, évangéliques, islam, religion |  Facebook |