30/10/2014

La Suède reconnaît l'Etat de Palestine

 

"Aujourd'hui le gouvernement prend la décision de reconnaître l'Etat de Palestine", a indiqué la ministre des Affaires étrangères, Margot Wallström.
Crédit: KEYSTONE
La Suède devient le premier pays occidental de l'UE à reconnaître l'Etat de Palestine.
La cheffe de la diplomatie suédoise a annoncé que son gouvernement reconnaissait jeudi par décret l'Etat de Palestine. La Suède devient ainsi le premier pays occidental de l'UE à faire ce pas. Le président palestinien Mahmoud Abbas a qualifié cette décision de "courageuse et historique".

Mahmoud Abbas a appelé les autres pays qui ne l'ont pas fait à suivre l'exemple suédois, a indiqué un porte-parole.
"Aujourd'hui le gouvernement prend la décision de reconnaître l'Etat de Palestine. C'est un pas important qui confirme le droit des Palestiniens à l'auto-détermination", a indiqué la ministre des Affaires étrangères, Margot Wallström, dans une tribune publiée dans le quotidien Dagens Nyheter.
"Le gouvernement considère que les critères de droit international pour une reconnaissance de l'État de Palestine sont remplis": un territoire, "bien que sans frontières fixes", une population et un gouvernement, a-t-elle ajouté. "Nous espérons que cela montre la voie à d'autres", a affirmé Mme Wallström.
Selon un décompte de l'AFP, au moins 112 pays ont reconnu l'État de Palestine. D'après l'autorité palestinienne, ils seraient 134, dont sept membres de l'Union européenne - qu'ils l'aurait reconnue avant leur rentrée dans l'UE : la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie, Malte et Chypre.
Lors de sa déclaration de politique générale début octobre, le Premier ministre Stefan Löfven avait annoncé que la Suède allait reconnaitre l'État de Palestine. Ce qui avait été salué par les autorités palestiniennes mais critiqué par Israël et les États-Unis.
Reconnaissance "malheureuse", selon Israël.
Israël a jugé jeudi "malheureuse" la reconnaissance par la Suède de l'Etat de Palestine. Elle ne fera que renforcer les extrémistes, a dit dans un communiqué le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman.
L'initiative suédoise provoque "de gros dommages et n'a aucune utilité", a-t-il renchéri.
M. Lieberman a répété que les négociations entre Israéliens et Palestiniens devaient selon Israël précéder la reconnaissance d'un Etat palestinien. Des initiatives comme celles de la Suède "renforcent les exigences irréalistes des Palestiniens et éloignent la possibilité d'un accord", a dit M. Lieberman.
Source: ATS

13:44 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans Actualité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : isarael, palestine, suede, suede reconnait palestine, ue, moyen-orient |  Facebook |

19/08/2014

2025 : la fin d'Israël

israël 3.jpg

Deux ans après la publication du rapport de la CIA sur l’effondrement d’Israël en 2025, le temps est venu pour étudier de nouveau ce rapport.
En 2002, les seize agences d’informations et de renseignement des Etats-Unis ont publié un rapport conjoint portant sur la prévision de l’effondrement d’Israël en 2025 ; rapport selon lequel les Juifs qui vivent actuellement en Palestine occupée retourneront dans leurs pays d’origine. D’après ce scenario, un millions de Russes, de nombreux Européens et près de 500.000 Juifs africains retourneront chez eux dans les dix prochaines années.
Ce rapport intitulé « Preparing For A Post Israel Middle East » fait référence à un Moyen-Orient de l’après-Israël, en estimant que l’effondrement d’Israël serait certain et proche.
Le texte prévoit la croissance rapide des courants islamistes dans les pays voisins de la Palestine occupée, notamment en Egypte, ce qui serait la source des angoisses accrues des Juifs pour leur avenir, d’où leur décision peu à peu de quitter la Palestine occupée et de retourner dans leurs pays d’origines.
Le rapport des agences américaines évoque ensuite la baisse du taux de natalité dans la société israélienne face à la croissance rapide de la population palestinienne. 500.000 Israéliens possèdent des passeports américains. Même ceux qui n’ont pas de passeports américains ou européens penseront à quitter la Palestine occupée.
Le rapport met sérieusement en doute la survie du régime sioniste dans les vingt prochaines années. Selon cette logique, près de 2 millions d’Israéliens s’installeront aux Etats-Unis dans les 15 prochaines années, plus de 1.5 millions d’Israéliens rentreront en Russie et en Europe.
Ces courants d’émigration changeront radicalement l’équilibre démographique en faveur de la population palestinienne. D’ailleurs, le comportement des Israéliens envers les Palestiniens, surtout dans la bande de Gaza, changera la position de l’opinion publique américaine qui se désengagera peu à peu des Israéliens pour soutenir la position des Palestiniens.
Il faut rappeler ici que Henry Kissinger, célèbre homme politique américain qui est connu comme un défenseur fervent du régime sioniste, a prévu qu’Israël effondrera avant 2022. L’ancien chef des services d’espionnage du régime sioniste, Meir Dagan, avait déclaré dans une interview avec le quotidien Jerusalem Post en 2012 que la société israélienne se trouve au bord d’un gouffre, celui de l’effondrement progressif.

Source: http://nationalemancipe.blogspot.fr/

Israël, Gaza et le lobby juif

 

gaza, palestine, israel, sionisme, lobby juif, judaisme, france, oyen-orient, international

En visite à Liège, (en Belgique), le président Hollande parlant de Gaza a utilisé le mot « massacre » pour qualifier les raids de l'armée et l'aviation sioniste. Colère du lobby juif français ; monsieur Cukierman, son président, adresse aussi sec une lettre dénonçant le caractère outrancier du premier magistrat de France. Ils se se croit où, ce monsieur ? Quelque part en Cisjordanie où ses coreligionnaires dictent leur loi d'airain a des populations martyrisées ? Faut-il lui rappeler que nous sommes en France soixante millions, dont six-cent mille juifs et qu'il représente à peine un sixième de ces derniers, soit trois fois rien. Et de brandir une menace lourde de sens : si ça continue, les juifs de France foutront tous le camp en Israël. Tremblons, braves gens !
L'outrance, elle est sans doute aucun dans le camp des juifs, champions toute catégorie de la « chutzpah » et de l'art de travestir la réalité en l'affublant d'une kippa.
Les fait sont là, nus dans leur criante vérité. Gaza est, depuis sept ans, une prison à ciel ouvert où les juifs massacrent en toute impunité. Les nazis n'ont jamais fait pareil, c'est du moins ce qu'affirme dans un discours un chef d'Etat, le président de la Turquie, Recep Erdogan.
Toujours dans le registre de la chutzpah, monsieur Cukierman parle de « lourds nuages qui s'amoncellent sur la communauté juive à cause de l'importation du conflit en France » qui réveillent l'antisémitisme dormant de la société française.
Nous nous souvenons, nous, d'un temps où Israël suscitait une sympathie générale. C'était avant 1967. Voilà un petit pays qui se défendait bec et ongle contre un ennemi qui déniait son existence, un petit pays peuplé de gens courageux, hommes et femmes compris, tous armés d'une main et labourant la terre de l'autre, vivant dans des kibboutz et ne demandant qu'une chose, la paix !

Mais ça, c'était avant. Depuis, les religieux, qui jusque là ignoraient Israël, ont pris du poil de la bête et les juifs sont sortis de leurs kibboutz. Au lieu de négocier avec les vaincus de 1967 en leur proposant la paix des braves, les sionistes ont aussitôt repris l'offensive, colonisant sans vergogne alors que leurs rabbins parlaient d'un pays qui s'étendrait «  de la mer (méditerranée) jusqu’au fleuve (l'Euphrate) ». Ne pas s'étonner donc que ce qui était sympathique il y a cinquante ans soit aujourd'hui répulsif et dégoûtant !
Comme l'est ce récurrent chantage à l'antisémitisme chaque fois qu'Israël est critiqué. La ficelle est grosse, messieurs du lobby, cela ne prend plus !
Le chanteur Gilbert Montagné (vous connaissez ? ) est aveugle, ce qui n'est pas une raison pour ne pas voir clair. Il vient d'annoncer son « alya », son retour en Israël où il s'installe. Il l'a fait en direct depuis un concert à Tel-Aviv (des concerts en France, il n'en fait plus beaucoup), ça c'est du scoop en live ! Il dit que l'armée sioniste est celle de la justice et de la bonté. Il n'a jamais brillé par ses qualités intellectuelles, le Gilbert. Comme chanteur, nous ne jugerons pas, c'est une question de goût.
De toutes façons, ce n'est pas une grande perte pour la culture française.

FvD

08:34 Écrit par Friedrich von Dittersdorf dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaza, palestine, israel, sionisme, lobby juif, judaisme, france, moyen-orient, international |  Facebook |