12/07/2015

"L'ignoble" position de François Hollande sur Gaza

 

Gaza2. jpg.jpg

 

Le professeur Oberlin est un chirurgien qui est parti plusieurs fois à Gaza soigner les victimes des bombardements sionistes. Dans Arrêt sur info 1 il qualifie la position de François Hollande sur ces attaques meurtrières « d'ignoble » et nous lui donnons raison ! Ignoble, Hollande François, l'est, mais pas seulement lui, les autres aussi ! Nicolas Sarkozy et toute la classe politique française dans son ensemble, tous, y compris Marine Le Pen qui, une fois de plus a fait allégeance au lobby juif en allant présenter ses respects à ce curieux « Parlement juif européen » 2 à Bruxelles. Elle en a profité pour fustiger ceux qui, comme votre serviteur, boycottent l’État sioniste et tiennent des propos judéo-critiques.Pour le professeur Oberlin, la volonté d'Israël, en bombardant pour un oui ou un non Gaza, est de tuer le plus de civils palestiniens possible. Lisez son interview dont lien infra, vous serez édifié, d'autant plus qu'il n'est pas le seul médecin à accuser l’État sioniste de génocide prémédité sur le peuple palestinien, habitant légitime de terres volées par des gens venus de Brooklyn, Varsovie, Rabat ou Anvers.
L'ennemi de la paix dans le monde, ce n'est pas le juif raciste de Tel-Aviv ou Eilat, ce sont les lobby juif présents et extrêmement actifs un peu partout. Ce sont eux qui agitent ad nauseam le spectre de l'antisémitisme, du retour de « temps révolus », qui poussent des cris d'orfraies dès que le mot « juif » est prononcé ou écrit et qui n'hésitent pas multiplier les mises en scène pour faire croire à une « montée de l'antisémitisme ». On ne compte plus les rabbins qui bidouillent un commencement d'attentat pour se dégonfler et cracher le morceau devant des flics goguenards. Peine pas perdue pour autant, durant deux ou trois jours la presse a titré sur cette « recrudescence de l'antisémitisme » (OMG!) et s'est tue dès que la mise en scène juive fut avérée. Des types louches comme Hollande, Valls et Cazeneuve y vont de leur laïus sur la fermeté à opposer sans laxisme aucun à toute forme d'antisémitisme et patati et patata. Ces loustics, les juifs les paient combien ?
Les ennemis de la paix au moyen-orient, sont ces juifs qui, parmi nous, désinforment et terrorisent dès que l'on ose leur clouer le bec. Les montrer du doigt en dénonçant leurs turpitudes, c'est cependant œuvrer pour la paix et la justice.
Mais la paix et la justice ne font pas partie du vocabulaire de ces gens là. Le racialisme, l'élitisme racial, le mépris de tout ce qui n'est pas eux, voilà leur credo. Ils n'ont que faire de la vérité, couvrir leurs crimes est leur raison de vivre.
Paraphrasons Julius Evola et posons-nous la question : jusqu'à quel point est-on capable de vivre dans un monde où il n'y a plus ni sens, ni vérité, ni but, ni loi, ni justice, ni causalité ?
Ungern
Est digne du nom d’homme, celui qui en a lui-même sa propre conception. (Julius Evola)
ME NE FREGO 1.jpg

 

1 http://arretsurinfo.ch/le-professeur-oberlin-la-position-de-hollande-vis-a-vis-des-palestiniens-est-ignoble/

2 Imaginez le tollé s'il y avait un « Parlement musulman européen »

14/06/2015

Ne dites pas "Shoah"

 

Le Titien, sacrifice d'Isaac

Ne dites pas : « shoah »
Si « shoah » signifie « holocauste », n’utilisez pas ce terme.
« Holocauste », en français, signifie : « sacrifice sanglant où la victime était entièrement consummée par le feu. Sacrifice sanglant de caractère religieux » (Robert).
Un peu comme si Dieu, à l’instar d’Abraham à qui il avait demandé de lui immoler son fils unique, aurait récidivé quelques siècles après en exigeant le sacrifice de tous les juifs !
Le massacre de milliers de juifs durant la dernière guerre n’est pas un holocauste, c’est un massacre.
Dieu n’a rien demandé de tout cela, je trouve même qu’il était étrangement absent durant toute cette tragédie.
Alors pourquoi parler d’holocauste ? Pourquoi ce glissement sémantique ?
Après tout, cela ne fait même pas trente ans que ce terme s’est imposé. Pourquoi ?
Dès lors, que la tragédie des juifs est le fondement unique de l’établissement d’Israël en Palestine, il est clair que ce fondement se doit d’être rappelé avec d’autant plus de force que, le temps aidant, les mémoires s’estompent, les enjeux diffèrent et les intérêts divergent.
Alors pourquoi ne pas sacraliser cet événement, se dirent certains ?
En le « sacralisant », le fait devient intouchable, d’où l’interdiction de tout négationnisme ou révisionnisme. Le fait devient ainsi intemporel et a-spatial, il transcende la réalité et – danger ! – devient mythe religieux.
La « Passion des juifs » en continuum, voire en substitution de la Passion du Christ.
Mes amis, ce qui doit être sacré, dans ce cas comme dans tous les autres, c’est le devoir de mémoire, pas le massacre ! Le massacre, c’est de la haine, du sang, des larmes, de la barbarie, c’est le masque hideux de Satan.
La mémoire, c’est le recueillement intime, gage d’éternité.
« Sacraliser » un massacre, c’est l’élever à une dignité qu’il ne mérite pas.
Hélas, certains, qui ne doutent de rien comme ils ne respectent personne, ont instrumentalisé les souffrances de ces pauvres gens pour couvrir toutes leurs vilenies. C’est intolérable !
Les juifs de Pologne, d’Ukraine, de France et d’ailleurs ne sont pas morts pour que vive l’entité sioniste, mais pour vivre en paix sur les terres où ils sont nés ; certains d’entre eux, comme le « Bund » en Lithuanie, étaient carrément hostiles au sionisme. Respecter leur mémoire c’est aussi respecter leurs convictions !
Mais comment exiger le respect à ces sionistes de Palestine et d'ailleurs qui ont du sang innocent sur leurs mains ?
Ungern
... car l'homme au fond du coeur est méchant, mais la femme est mauvaise (Nietzsche)
sionisme.jpg

 

 

 

 

19/05/2015

Israël et son hitlérienne égérie

Toujours se méfier des femmes, toujours ! Surtout quand elles ont un minois engageant et le sourire qui l'accompagne. Ayelet Shaked est israélienne, a trente-neuf ans et est ministre de la Justice dans le cabinet de Benyamin Netanyahou, la crapule sioniste qu''on ne présente plus. La madame en question doit s'y sentir comme un poisson dans l'eau et, fidèle à la réputation d'excellence des femmes, y remet une couche.
C'est ainsi qu'elle a dit de monsieur Avigdor Lieberman, ex ministre des Affaires étrangères qui avait déclaré il y a trois ans qu'il « fallait déporter (sic) tous les arabes d' Israël », que c'était «un « mou » et qu'il était devenu au terme de son mandat un « diplomate conciliateur », un comble pour cette amazone qui n'a pas de mots assez durs pour qualifier le conflit israélo-palestinienne, jugez :

Le peuple palestinien nous a déclaré la guerre et il nous faut répondre par la guerre. Pas une opération de faible intensité, pas l'escalade calculée, pas de destruction de l'infrastructure de la terreur, de meurtres ciblés. Ceci est une guerre. Les mots ont un sens. Ceci est une guerre. C'est une guerre contre les Palestiniens et non une guerre contre les extrémistes, et même pas une guerre contre l'Autorité palestinienne. Ceci est une guerre entre deux personnes. Qui est l'ennemi? Le peuple palestinien.
En un mot comme en cent : c'est eux ou nous. Donc, il faut qu'Israël éradique son ennemi; c'était comme ça du temps de la Bible, ça continue aujourd'hui.
Feu S.E le chancelier du IIIem Reich n'écrivait pas autre chose dans son œuvre maîtresse « Mein Kampf ». les Allemands sont un peuple qui a besoin d'espace vital (Lebensraum), par conséquent il doit faire la guerre à ceux qui l'empêchent d'accéder à ce but. CQFD.
Imaginez un seul instant que cette dame ait été palestinienne, la presse bien-pensante se serait déchaînée devant cette « obscène déclaration de haine » etc. Mais là, non, à peine quelques protestations tièdes devant une « outrance », dont voici encore un exemple significatif :

Ils (les Palestiniens) sont tous des combattants ennemis, et leur sang sera sur toutes les têtes. Cela inclut aussi les mères des martyrs, qui les envoient en enfer avec des fleurs et des baisers. Elles doivent suivre leurs fils, rien ne serait plus juste. Elles devraient être exterminées de même que détruites les maisons dans lesquelles elles ont élevé ces serpents. Sinon,de plus petits serpents y seront encore élevés.
Si ce n'est pas de l'hitlérisme dans le sens que lui donnent nos démocrates obsessionnels, c'est quoi ?
Elle est ministre de la Justice, une plaisanterie sans doute, un pied-de-nez fait à tout ce que l'Occident dégénéré compte de sophistes naïfs et aveugles.
Feu S.E le chancelier du Reich avait pour objet un peuple établi depuis des millénaires sur un territoire donné, madame Shaked veut exterminer sans plus ce qui reste d'un peuple dont l'espace vital a été volé.
Nuance …
Ungern

La France est condamnée à faire une politique juive.
Testament politique d'Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 2 avril 1945, p. 180

hitler.jpg