19/05/2015

Israël et son hitlérienne égérie

Toujours se méfier des femmes, toujours ! Surtout quand elles ont un minois engageant et le sourire qui l'accompagne. Ayelet Shaked est israélienne, a trente-neuf ans et est ministre de la Justice dans le cabinet de Benyamin Netanyahou, la crapule sioniste qu''on ne présente plus. La madame en question doit s'y sentir comme un poisson dans l'eau et, fidèle à la réputation d'excellence des femmes, y remet une couche.
C'est ainsi qu'elle a dit de monsieur Avigdor Lieberman, ex ministre des Affaires étrangères qui avait déclaré il y a trois ans qu'il « fallait déporter (sic) tous les arabes d' Israël », que c'était «un « mou » et qu'il était devenu au terme de son mandat un « diplomate conciliateur », un comble pour cette amazone qui n'a pas de mots assez durs pour qualifier le conflit israélo-palestinienne, jugez :

Le peuple palestinien nous a déclaré la guerre et il nous faut répondre par la guerre. Pas une opération de faible intensité, pas l'escalade calculée, pas de destruction de l'infrastructure de la terreur, de meurtres ciblés. Ceci est une guerre. Les mots ont un sens. Ceci est une guerre. C'est une guerre contre les Palestiniens et non une guerre contre les extrémistes, et même pas une guerre contre l'Autorité palestinienne. Ceci est une guerre entre deux personnes. Qui est l'ennemi? Le peuple palestinien.
En un mot comme en cent : c'est eux ou nous. Donc, il faut qu'Israël éradique son ennemi; c'était comme ça du temps de la Bible, ça continue aujourd'hui.
Feu S.E le chancelier du IIIem Reich n'écrivait pas autre chose dans son œuvre maîtresse « Mein Kampf ». les Allemands sont un peuple qui a besoin d'espace vital (Lebensraum), par conséquent il doit faire la guerre à ceux qui l'empêchent d'accéder à ce but. CQFD.
Imaginez un seul instant que cette dame ait été palestinienne, la presse bien-pensante se serait déchaînée devant cette « obscène déclaration de haine » etc. Mais là, non, à peine quelques protestations tièdes devant une « outrance », dont voici encore un exemple significatif :

Ils (les Palestiniens) sont tous des combattants ennemis, et leur sang sera sur toutes les têtes. Cela inclut aussi les mères des martyrs, qui les envoient en enfer avec des fleurs et des baisers. Elles doivent suivre leurs fils, rien ne serait plus juste. Elles devraient être exterminées de même que détruites les maisons dans lesquelles elles ont élevé ces serpents. Sinon,de plus petits serpents y seront encore élevés.
Si ce n'est pas de l'hitlérisme dans le sens que lui donnent nos démocrates obsessionnels, c'est quoi ?
Elle est ministre de la Justice, une plaisanterie sans doute, un pied-de-nez fait à tout ce que l'Occident dégénéré compte de sophistes naïfs et aveugles.
Feu S.E le chancelier du Reich avait pour objet un peuple établi depuis des millénaires sur un territoire donné, madame Shaked veut exterminer sans plus ce qui reste d'un peuple dont l'espace vital a été volé.
Nuance …
Ungern

La France est condamnée à faire une politique juive.
Testament politique d'Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 2 avril 1945, p. 180

hitler.jpg

 

 

11/04/2015

La shoah et les médias

VENGEANCE.jpg

L'éditorial de Jérôme Bourbon dans Rivarol cette semaine est le plus lucide, courageux et prophétique texte politique écrit depuis des années. Tout y passe : la décadence de l'occident, la démographie catastrophique, la perte et l'inversion des valeurs, la démission de l'Eglise catholique et la dictature du shoatisme. Si vous ne l'avez déjà fait, courez acheter Rivarol et, tant qu'à faire, accomplissez ce geste militant et pieux chaque semaine.
Jérôme Bourbon ne mâche pas ses mots : il plane au-dessus de nos têtes courbées, un maître implacable qui nous assujettit nuit et jour à son dogme: la shoah ! Croyance métaphysique, de caractère infaillible et obligatoire, dont toute contestation est sanctionnée des peines les plus lourdes. Religion de la vengeance et du ressentiment. Culte des pèlerinages (Auschwitz et autres lieux sacrés), des reliques (chaussures, perruques, uniformes …), avec ses clercs (les lobbys ad hoc), ses grand-prêtres (Elie Wisel et toute la shoah-business), son Vatican (Yad-Vashem) et ses fidèles obligés (vous, moi, vos copains, l'épicier arabe et le grand nègre basketteur …). Nous tous, sans exception. Ne vous avisez pas de faire l'indifférent, vous serez rattrapé par vos professeurs qui vous en parleront, eux, de la shoah, et ad nauseam, puis vous emmèneront visiter la Pologne, ne vous réfugiez pas auprès du poste, il n'y en a que pour ça, chaque semaine, un peu sur toutes les chaînes, c'est à qui en remettra une couche sur les camps, les chambres à g …, les wagons à bestiaux, les SS, les kapos, Nacht und Nebel und so weiter …
C'est beau non ? ces procès, soixante-dix ans après, qui voient des vieillards grabataires apportés sur civière devant des juges implacables. Ils se rappellent de rien, c'était il y a longtemps : vingt-cinq ans de taule ! Pas d'oubli, pas de pardon, la shoah est un dieu vengeur ! Et ces écrivains et journalistes traînés devant les tribunaux pour avoir osé dire, écrire et même murmurer que certains points de détail de l'épique épopée étaient, peut-être, légèrement tronqués, un brin exagérés, sujets à caution, pas fiables historiquement … horreur et putréfaction ! les juges et vite, et les cellules d'isolement … shoah n'aime pas !
Un dieu plus indulgent quand ses zélés fidèles, en son nom, massacrent des gosses, bombardent des hôpitaux et rasent les campagnes comme ils le font à Gaza. Normal, shoah est grand et permet tout à ses zélés affidés !
Un dieu jaloux qui veut qu'on ne parle que de lui, que tout se ramène à sa personne, sa vie, ses pompes, ses œuvres. Et que soient brûlés sur l'autel des sacrifices les sceptiques, hérétiques, apostats, mécréants, blasphémateurs, relaps, sacrilèges e tutti quanti …
Vous savez, chers amis, que les dieux de pierre ne résistent pas au temps, que les plus formidable statues supposées sacrées subissent, elles aussi, l'outrage des ans ...
Encore un peu de patience, à la nuit succède la lumière comme nous le rappelle le temps pascal et l'espérance est une vertu qui est nôtre. Après tout, que valent ces élucubrations haineuses face à notre calme conviction que tout un jour sera replacé là où il faut, à la place qui est sienne, et que s'écrouleront dans un grand fracas et tohu-bohu les élucubrations des uns et les mensonges des autres.

Ungern

Voici l'heure où il nous faut céder à l'ombre de la mort (L'Odyssée, Homère)

presse.jpg

 

 

 

06/04/2015

Après Pâques, le temps des Kalach ...

 

 ratp et chritianophobie, laïcisme et christianophobie, persécutions des chrétiens, laïcard et christianophobie, religion, iran, israel, netanyahou, france, sionisme, judaismeVous avez vu la tête de ce type ? Bon, il est moche, c'est pas sa faute, il a l'air faux et perfide, mais faut se méfier des apparences, il est juif, plaignons-le, il est socialiste donc responsable, sans doute franc-mac, donc suspect. Il s'appelle Gérard Unger et est membre du Crif, le lobby juif. Il est aussi le patron de Metro-bus, la société qui fait de la pub dans le métro parisien.
C'est lui qui a décidé, comme ça, d'interdire les affiches publicitaires annonçant un concert du groupe « Les Prêtres » au profit des chrétiens d'Orient. C'est le « chrétiens d'Orient » qui l'a interpellé. Lui, il veut rien savoir. Ils se font massacrer par les djihadistes, ces chrétiens, il s'en fout, il dit que la RATP n'a pas à prendre position dans un conflit, comme s'il y avait une guerre entre rien que des chrétiens et des musulmans décérébrés. Et que la RATP est laïque. Voilà où on en arrive : un juif, socialo et laïcard qui décide de faire la nique à Jésus, c'est dans ses gênes à ce type, il fait partie de cette race qui se réjouit de la mort d'autrui quand elle ne la provoque pas, voyez Golgotha, voyez Gaza !
Et pourtant, nous chrétiens, devons aimer notre prochain, y compris une larve de cette espèce. Eh bien, oui, on l'aimera, ce déchet putride, on l'aimera … Quand il sera bien raide et froid …
L'Iran, c'est une vieille , très vieille et illustre civilisation, le premier monothéisme est iranien, pas juif ! C'est le culte du dieu unique, Mazda et de son prophète Zarathoustra, bien antérieur à l'Ancien Testament et dont les juifs se sont inspirés quand ils furent en exil à Babylone. L'Iran, c'est aussi l'islam chiite, à propos duquel il y aurait bien des choses à dire sur sa prodigieuse richesse intellectuelle.
Ce pays a signé un accord sur son utilisation de l'énergie nucléaire. Elle sera purement civile, ce que du reste, il a toujours prétendu. Petite question : puisqu'une bombe atomique, c'est tellement dangereux, pourquoi les puissances, toutes les puissances, ne renoncent-t-elles pas pas à l'arme nucléaire ? Pourquoi la réserver aux « grandes puissances » et l'interdire aux autres ? Après tout, qui a utilisé la bombe atomique ? Les États-Unis ! Pas l'Union Soviétique, pas la Chine …personne d'autre !
Et s'il faut réserver cette bombe à un club sélect, pourquoi y-a-t-il un passager clandestin dans le placard : Israël ? De sa bombe, on ne parle jamais, mais elle bien là, en catimini, sous le sceau du secret partagé avec les Étasuniens. Et vous pouvez compter sur les sionistes, pour s'en servir. Ils ne se gêneront pas pour mettre la planète à feu et à sang pour que vive Israël.
L'accord avec l'Iran signe aussi la réintégration de ce pays dans la communauté internationale et renforce son prestige et son influence dans la région. Au grand dam des sunnites saoudiens, ennemis jurés des chiites en général et de l'Iran en particulier et, bien sûr, d'Israël. Netanyahou, l'a dit haut et fort, il « craint » pour l'avenir d'Israël. Il n'a pas tort, Israël, à terme, est condamné. Pas par une bombinette iranienne ou autre, mais tout simplement par le jeu de la démographie arabe en Israël et en Cisjordanie. C'est pas l'uranium enrichi qui mettra à bas le sionisme, mais le ventre des femmes arabes. Dieu est grand !

Aux États-Unis, le lobby juif fait pressions sur certains sénateurs républicains du Congrès pour qu'ils ne ratifient pas l'accord. Fidèle à sa tactique, le lobby juif y va de la corruption, du chantage à l'antisémitisme, et de la déformation historique. Tout a une fin, cependant, et si après, lassés de ses manigances et mensonges on lui flanque une raclée ils va encore crier à la shoa …
Le recteur (curieux, ce titre, quand même …) de la mosquée de Paris, monsieur Boubakeur, a déclaré, hier, dimanche de Pâques, que le nombre de mosquées en France devait doubler d'ici deux ans. Merci de nous rappeler, en ce jour précieux entre tous, cher monsieur Boubakeur, que l'islam est de facto la première religion de ce vieux pays. A nous, désormais, de vous détromper et d'envisager très sérieusement une politique qui remette les choses et les valeurs à leur vraie place. Et vous à la vôtre, de l'autre côté de la méditerranée.
Voilà mes amis où nous en sommes. Chrétiens méprisés, massacrés un peu partout dans le monde, délaissés en France par le pouvoir socialo-judéo-maçonnique, menacés par la vague islamique, la perte des valeurs fondamentales et les sophismes des laquais repus du système.
Relevons la tête, bandons les muscles ...
Mieux que les urnes … des Kalachnikov, les amis, il reste du pain sur la planche ...

Ungern

Ne nous fions pas au goût de celui qui ne sait pas détester (Nicolas Gomez Davila).

ARMES EUROPE.gif